06 juin 2014

Les usages sociaux de la littérature au Maghreb

Journée d’études organisée par Tassadit Yacine et Hervé Sanson FMSH-EHESS/LAS.

Les études sur la littérature ont toujours privilégié le « texte », la forme au détriment de mécanismes cachés qui pourtant la génèrent. Cette table ronde qui regroupe des littéraires et des anthropologues tente de montrer l’importance de l’usage des œuvres et de leurs usagers dans des univers sociaux situés et datés.

Programme

9h - 9h15 : accueil des participants.

9h15 - 9h30 : Introduction des travaux par les organisateurs, Mme Tassadit Yacine (directrice d’études, EHESS/LAS) et Mr Hervé Sanson (chargé de cours et de recherches, Univ. Aachen, Allemagne)

Session 1 – 9h30 - 11h10 : « Questions de patrimoine : une archéologie des savoirs »

 

Modérateur : Tassadit Yacine, directrice d’études, EHESS/LAS

 

9h30 - 9h50 : Rachid Mendjeli, doctorant, EHESS/LAS : « Djema El Fna : un espace-temps de traduction et de création du récit littéraire et cinématographique ? »
9h50 - 10h10 : Abdelkader Bezzazi, professeur, Univ. Oujda, Maroc : « Du patrimoine culturel berbère : socialisation, appartenance, identité dans la littérature orale »
10h10 - 10h30 : Fatiha Kaïd, docteur, Paris VIII : « L’œuvre de Djamel Souidi comme archéologie de l’Histoire ancienne de l’Algérie »
10h30 - 10h50 : Abdelhak Lahlou, doctorant, EHESS LAS : « Poésie et éducation dans la tradition kabyle »
10h50 - 11h10 : discussions avec la salle.

Session 2 – 11h20 - 12h40 : « Norme et genre : une écriture de la transgression »

Modérateur : Khalid Zekri, Univ. Meknès, Maroc

11h20 - 11h40 : Isabelle Charpentier, Maître de conférences, Versailles/CSE EHESS/CNRS : « Contre "la conspiration du silence", "écrire pour rester en vie" – l’écriture d’auteures (franco-)algériennes d’expression française à l’épreuve des violences de genre pendant la "décennie noire" en Algérie »
11h40 - 12h : Marien Gouyon, doctorant, EHESS/LAS : « Abdallah Taïa et Hichem Tahir : le rôle de l’écriture dans la construction identitaire de leur homosexualité »
12h - 12h20 : Djamal Arezki, doctorant, EHESS/LAS : « L’écriture féminine d’expression française : le cas de Maïssa Bey. Écrire c’est être : l’écriture de survie de la décennie noire. Une analyse du roman Au commencement était la mer »

Session 3 – 14h - 15h20 : « Positionnements de l’écrivain maghrébin : quelques parcours en résistance »

Modérateur : Hervé Sanson, Univ. Aachen, Allemagne

14h - 14h20 : Clothilde Sauret, doctorante, EHESS/LAS : « La littérature algérienne comme esthétique sociale, expérience éthique et puissance du négatif »
14h20 - 14h40 : Zineb Ali-Benali, professeur, Univ. Paris VIII : « En finir avec la critique de l’État-Nation ? Écriture et dissidence »

14h40 - 15h : Khalid Zekri, professeur, Univ. Meknès, Maroc : « Postures de l’écrivain au Maroc »
15h - 15h20 : Doria Le Fur, EHESS/LAS : « Le champ littéraire algérien face à l’arabo-islamisme exclusif post-indépendance. Le parcours de Mouloud Mammeri »
15h20 - 15h40 : discussions avec la salle.

Session 4 – 15 h 50-17 h 20 : « 1990-2000 : social, éthique et esthétique. Du politique au poétique »

Modérateur : Zineb Ali-Benali, professeur, Univ. Paris VIII

15h50 - 16h10 : Lynda Nawel Tebbani, doctorante, Paris IV La Sorbonne/Lyon 2 : « Émeute, révolte et révolution dans Les Sens interdits de Mourad Djebel : mémoire et souvenir d’une société à la dérive »
16h10 - 16h30 : Salah Ameziane, doctorant, Univ. Cergy-Pontoise : « La question du modèle dans le roman algérien d’après 1989 »
16h30 - 16h50 : -Tristan Leperlier, doctorant, EHESS/CSE/CNRS : « Algérie 2000 : le refus de l’engagement »
16h50 - 17h10 : discussions avec la salle.

Détails

Localisation : EHESS - Salle 2 - 105, boulevard Raspail - 75006 Paris

Ajouter à mon agenda

Partager
Journée d'étude