08 novembre 2016

Au-delà du NIMBY : penser les relations entre les projets d’énergies renouvelables et leurs territoires

Séminaire du GRETS avec Patrick Devine-Wright et Bouke Wiersma, Université d’Exeter.



La séance sera introduite par Claire Le Renard (EDF R&D).

Dans le cadre de la transition énergétique, le développement de nombreux sites de production d’énergie à partir de sources renouvelables s’accompagne de conflits d’aménagement, qui semblent d’autant plus difficiles à saisir que ces énergies bénéficient d’une popularité élevée dans les sondages d’opinion à l’échelle nationale ou européenne. De ce fait, l’acronyme de NIMBY – not in my backyard – est souvent utilisé par les développeurs et les citoyens comme une formule toute faite pour désigner ces conflits, voire les expliquer.
 
Sur la base des conclusions de nombreux cas empiriques, Patrick Devine-Wright définit et critique ce concept. Il développe des manières alternatives de penser les conflits d’aménagement qui vont « au-delà du concept de NIMBY », notamment au travers de la justice procédurale, liée à ce qui est appelé Outre-Manche le public engagement ; les impacts perçus, liés à la justice distributive ; la confiance ; l’attachement au territoire, lié aux identités ; et les significations du territoire et de l’espace qui y sont liées.
Parmi les travaux réalisés par cette équipe, le séminaire reviendra sur une recherche-action centrée sur une démarche de public engagement avec les énergies marines renouvelables autour de Guernesey, en lien avec le Gouvernement de l’île. Dans sa thèse, Bouke Wiersma vise à appréhender les perceptions des habitants en amont de tout projet de développement d’EnR en mer autour de l’île, grâce à la combinaison de méthodes qualitatives et quantitatives. Les propositions croisent ici les technologies (éolien offshore, hydrolien) et des hypothèses de localisation. Un résultat marquant, et peut-être contre-intuitif, en est le suivant : la localisation a plus d’influence que la technologie, c’est-à-dire mieux vaut une EnR moins appréciée (l’éolien offshore) dans un site jugé adéquat par les résidents (le nord de l’île) qu’une EnR globalement plus populaire (l’hydrolien) placée dans un site jugé inadéquat.

Les résultats et la conceptualisation issus des travaux de l’équipe, fondés sur une large base empirique, nous amènent à questionner les approches par technologies indépendamment des sites, et proposent des outils conceptuels pour penser les relations entre les infrastructures énergétiques et leurs territoires. L’expression de « public engagement » est utilisée Outre-Manche pour décrire l’implication de spécialistes qui écoutent les non-spécialistes, développent leur compréhension et interagissent avec les non-spécialistes.

L’expression de « public engagement » est utilisée Outre-Manche pour décrire l’implication de spécialistes qui écoutent les non-spécialistes, développent leur compréhension et interagissent avec les non-spécialistes.

Le séminaire et les supports seront en anglais. Les questions pourront être posées en français et seront traduites.


Références

  • Devine-Wright, P. (2013) Explaining ‘NIMBY’ objections to a power line: The role of personal, place attachment and project-related factors. Environment and Behavior, 45, 761-781.
  • Bailey, Devine-Wright and Batel. (in press) Investigating varieties of people-place relations across the life course: the relation between ‘life-place trajectories’ and responses to a power line proposal. Journal of Environmental Psychology.
  • Batel and Devine-Wright (2015). The role of (de-)essentialisation within siting conflicts: An interdisciplinary approach. Journal of Environmental Psychology, 44, 149-159.
  • Devine-Wright; P. (2014) ed. Renewable Energy and the Public: from NIMBY to Participation. Earthscan, London.
  • Wiersma, B. (2015). Public acceptability of offshore renewable energy in Guernsey. Summary report study 1-3. University of Exeter, States of Guernsey, ESRC. November 2015.
  • Wiersma, B., & Devine‐Wright, P. (2014). Public engagement with offshore renewable energy: a critical review. Wiley Interdisciplinary Reviews: Climate Change, 5(4), 493-507.

Télécharger (en pdf) le programme de l'année 2016-2017, ci-dessous :


Partager
Séminaire