23 juin 2016

La dimension personnelle des sujets dans les mouvements sociaux

Les entretiens du Comptoir des presses

A l'occasion de la sortie de Mouvements sociaux. Quand le sujet devient acteur sous la direction de Geoffrey Pleyers & Brieg Capitaine. Éditions de la Maison des sciences de l’homme, coll. 54, Paris 2016.

Rencontre avec Geoffrey PLEYERS, Alain TOURAINE et Michel WIEVIORKA.

Les mouvements sociaux marquent profondément les années 2010, des révolutions arabes aux « mouvements des places » (Indignés, Occupy, Gezi Park ou Nuit Debout) sans oublier en parallèle la montée des mouvements conservateurs, racistes et d’extrême droite. Les comprendre c'est intégrer pleinement à le rapport à soi et la subjectivité tout en articulant les échelles d’action, du local au global.

C’est dans l’articulation entre la subjectivité personnelle et l’engagement collectif, entre l’ancrage local et la portée globale qu’émergent de nouvelles subjectivités qui reformulent le sens et les pratiques de la citoyenneté et de la démocratie. Elles seront mises en débat ce soir.

En présence de :

Geoffrey Pleyers, professeur à l'université de Louvain, président du Comité de recherche "Mouvements sociaux" de l'Association internationale de sociologie
Alain Touraine, directeur d'études honoraire de l'EHESS, fondateur et membre du CADIS-EHESS
Michel Wieviorka, directeur d'études à l'EHESS, Président du directoire de la FMSH

En savoir plus sur Mouvements sociaux


Détails

Lieu : Le Comptoir des Presses
Ajouter à mon agenda

Partager