08 juin 2016

Oralité et gestualité. La différence homme/femme dans le roman francophone

Tout comme les langues, les gestes ont leurs particularités culturelles, ethniques, régionales, peut être même sexuelles, sociales. Dans ce contexte, une sémiologie et une grammaire du geste sont envisageables. Celles-ci cherchent à identifier, hiérarchiser les gestes, par exemple en communicationnels et non communicationnels, vocaux, kinésiques et à leur attribuer différentes significations et rôles. Je m’interroge également sur le rapport entre le geste réel et le geste écrit ou le geste narratif et les énoncés linguistiques qui leur correspondent. Quels sont alors les traits pertinents dans la langue orale ou dans le mouvement vécu, retenus dans l’écriture de la gestualité ? Dans quelle mesure chaque culture a-t-elle sa façon de symboliser ses mouvements, sa différence ethnique, sexuelle et de les représenter dans l’expression verbale, le récit ou le discours littéraires ?

Avec Carmen Boustani, son oeuvre et son expérience (intellectuelle, féministe, sociale) nous donnerons l'occasion d'aborder en sa présence, à partir de sa conférence intitulée "Oralité et gestualité dans le roman francophone" et du débat qui la suivra, des questions peu habituelles dans ce séminaire, en articulant autant que possible littérature, féminisme, sciences sociales.

Discutantes :

- Marta Segarra, Littérature francophone (Maghreb-Machrek), GERS Paris 8

- Christiane Veauvy, sociologue et historienne, FMSH


Note bio-bibliographique
 

Carmen Boustani, franco/libanaise, professeur à l’école doctorale de l’université libanaise (Beyrouth) Doctorat d’Etat ès lettres (Lyon 2)  diplômée en sémio linguistique (Sorbonne-Nouvelle, Paris3). Membre du conseil scientifique de l’école doctorale, université libanaise. Membre du comité de lecture des Cahiers de l’imaginaire, université d’Angers.
Professeure invitée à l’université Urbana-Champeigne en 1993, à l’université Santa-Barbara en 1995, à l’université du Québec à Montréal en 1996,  Aux trois universités francophones de Montréal : UQAM, Concordia et université de Montréal en 2007, à l’université d’Angers en 2006, 2007, 2008.  

Publications

- Essais : Effets du féminin : variations narratives francophones, Paris, Karthala, 2003, prix France/Liban hors concours 2004. L’écriture-corps chez Colette, L’Harmattan, 2002. Aux  frontières des deux genres, en hommage à Andrée Chedid, Paris, Karthala, 2003. Des femmes et de l’écriture, le bassin méditerranéen, (dir), Paris,  Karthala, 2006. La mutation du masculin, (codir) Bahissat, livre XII, 2008.Oralité et gestualité, la différence homme/ femme dans le roman francophone, Paris, Karthala, 2009

Romans
La guerre m’a surprise à Beyrouth, Paris, Karthala, 2010
Un ermite dans la grande maison, Paris, Khartala, 2014

- Une soixantaine d’articles sur les écrits des femmes, la littérature francophone et l’inconscient du texte parus en Europe, USA, Canada, Afrique et Liban. A participé au Mexique à l’anthologie féminine Notre voix parue en juillet 2001. Elle a dirigé le secteur Moyen-Orient et participé au  Dictionnaires des créatrices, Paris, éditions des femmes, 2013  

Distinctions honorifiques : Prix d’excellence et médaille d’or du CNRS (Liban) 2012.  Chevalier dans l’ordre des Palmes académiques, décret,  juillet 2006. Médaille d’honneur des écrivains de langue  française, ADELF, 2001.

Elle a introduit depuis les années quatre-vingt, l’étude du féminin et de l’écriture du corps, puis du féminin/ masculin dans le cadre de la licence en lettres modernes à l’université libanaise où elle exerce en tant que professeur dirigeant des travaux de recherche dans cette thématique de sorte qu’elle a donné une prise de conscience chez des générations de doctorants. Au fil des années un réseau s’est créé unissant ces différentes promotions à un intérêt commun et une même idéologie celle du gender et du féminisme, prise de conscience nécessaire chez ces orientales écrasées par la tradition. Elle est pionnière au Liban dans ce domaine et l’orientation de ses publications en témoigne. Son champ d’intérêt a toujours été l’écriture du corps et de son langage qu’elle aborde par la sémiologie gestuelle et l’oralité. Elle dirige La revue des Lettres et de traduction, USEK, Liban et oriente le choix de la thématique des dossiers vers ses champs d’intérêt à titre d’exemple : dossier « le génie au féminin », « Femmes/espaces », « Les liens de la fratrie », « Le nouvel ordre amoureux » etc.


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 3
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire