24 mai 2016

Parler, chanter, écrire les rites. Chez les Santal (Inde), les Sharanahua (Amazonie péruvienne) & les Yucuna (Amazonie colombienne)

A l'occasion de la parution de Le parler des dieux. Le discours rituel santal entre l’oral et l’écrit (Inde). Marine CARRIN. Publications de la Société d’ethnologie. Coll. Ecritures, 2016. En dialogue avec Le Chant de l'anaconda. L'apprentissage du chamanisme chez les Sharanahua. de Pierre DELEAGE. Publications de la Société d’ethnologie, Coll. Anthropologie américaine. 2009 & de La nuit pour apprendre. Le chamanisme nocturne des Yucuna. de Laurent FONTAINE. Publications de la Société d’ethnologie. Coll. Anthropologie de la nuit, 2014.

Rencontre avec Marine Carrin, Pierre Déléage et Laurent Fontaine.

La langue est action. Les discours cérémoniels qui règlent les rites s’apprennent en se faisant, s’évaluent et se transmettent, et s’écrivent. Chez les Santal le passage de l’oral à l’écrit a rendu les Santal conscients de leur culture et a revalorisé leurs savoirs. Chez les
Sharanahua, le long enseignement des chamanes les amène à distinguer et à évaluer des formes de savoir, l’une des conditions de la  transmission de la tradition rituelle.
Chez les Yucuna, la nuit est l’autre espace-temps où les sens en éveil amplifie la mémoire des paroles rituelles, des incantation et des
mythes. C’est de cette puissance de la langue en action que les auteurs nous entretiendront.

En présence de :
• Marine Carrin, anthropologue (LISST-EHESS/CAS UTM)
• Pierre Déléage, anthropologue (LAS-Collège de France)
• Laurent Fontaine, anthropologue linguiste (LACITO-CNRS)

Dans le cadre du festival Quartier du livre du 5e arrondissement organisé par la Mairie, deux librairies accueillent des anthropologues, leurs livres et nos débats.https://cascade.madmimi.com/promotion_images/1282/3270/original/Banniere_digitale_VF_-_QdL_2016.jpeg?1462356003

Le programme des rencontres est à votre disposition au Comptoir des presses


Détails

Lieu : Le Comptoir des Presses
Ajouter à mon agenda

Partager