02 février 2016

Conflits autour de l’éolien et acceptabilité sociale en Europe

Séminaire du GRETS avec François Bafoil, Directeur de recherche CNRS, CERI Sciences Po.

La séance sera introduite par Ferenc Fodor et Arthur Jobert (EDF R&D).

La notion d’acceptabilité sociale, quand elle est rapportée aux énergies renouvelables, mérite d’être replacée en Europe dans le contexte d’une évolution historique, marquée d’un côté par la transformation des Etats centraux, de l’autre par l’évolution des mobilisations sociales et, enfin, par les transitions énergétiques. D’une part, les Etats se sontt ransformés sous l’effet combiné du poids croissant de l’Union européenne et de leur sdynamiques internes de décentralisation. D’autre part, les pratiques sociales se caractérisent par des mobilisations plus diffuses qu’auparavant, davantage liées au territoire local et très peu organisées verticalement.

C’est à ces conflits autour des énergies renouvelables – principalement les éoliennes – que s’attache cette séance en les inscrivant dans les différentes architectures institutionnelles nationales sur lesquelles pèsent l’accroissement des prescriptions légales et la complexification des procédures juridiques. Les résultats sont issus d’un ouvrage collectif qui offre une lecture de la notion d’acceptabilité sociale sur la base de l’examen des conflits sociaux et politiques se développant autour des ouvrages éoliens dans plusieurs régions européennes : le Brandebourg, en Allemagne ; la province de Hollande - Septentrionale, aux Pays - Bas ; le South Lanarkshire, en Ecosse ; le Finistère, en Bretagne, pour le cas français ; la région de Poméranie occidentale, qui se trouve au nord - ouest de la Pologne. La question est de savoir si les mobilisations sociales et politiques ainsi que les solutions apportées aux différents conflits autour des éoliennes renforcent la démocratie locale et si, dans le cas des innovations qui voient le jour en matière d’autonomie énergétique, une plus grande inclusion des citoyens s’opère, la rendant plus participative.

L’analyse d’un conflit autour des éoliennes illustrera un cas particulier qui témoigne de la permanence d’une longue tradition française qui confère un rôle décisif au maire dans la gestion des réseaux politiques et légitime le rôle du juge en matière de résolution des conflits. La détermination politique du maire, la forte mobilisation des acteurs sociaux et politiques qui l’entourent, ainsi que la capacité d’interprétation du juge, sont les facteurs décisifs qui expliquent l’émergence d’innovations institutionnelles très originales.


Références

François Bafoil, Ferenc Fodor , Dominique Le Roux (dir.), Accès à l’énergie en Europe. Les précaires invisibles, Paris, Presses de Sciences Po, 2014.

François Bafoil, Capitalismes émergents. Économies politiques comparées, Europe de l’Est et Asie du Sud-Est, Paris, Presses de Sciences Po, 2012.

François Bafoil, Edmund Terence Gomez, Kee-Cheok Cheong (eds), Government – Linked Companies and Sustanaible, Equitable Development, Routledge, 2015.

François Bafoil, Yves Surel, « L’européanisation plurielle », dans F. Bafoil et T. Beichelt (dir.), L’Européanisation d’Ouest en Est, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques politiques », 2008, p. 293-309.

 

 

 


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Voir aussi