05 avril 2016

La police parisienne au Siècle des Lumières

Avec Vincent Milliot, professeur d’histoire moderne à l’université de Caen. Ses travaux portent sur l’histoire urbaine et l’histoire des régulations sociales, sur l’histoire des polices, des pratiques et savoirs administratifs dans l’Europe des Lumières. Il participe au programme de recherche Systèmes policiers européens, XVIIIe-XIXe siècles et a publié récemment Un policier des Lumières, suivi de Mémoires de J.-C.-P. Lenoir (1732-1807) (Champ Vallon, 2011) et co-dirigé l’ouvrage collectif Réformer la police. Les mémoires policiers en Europe au XVIIIe siècle, (Presses Universitaires de Rennes, 2009).

Cycle de conférences "Les Mardis de Lauzun : Paris sous le règne des rois Bourbons"

L’Institut d’études avancées de Paris organise chaque année un cycle de conférences consacré à un chapitre particulier de l’histoire sociale et culturelle de Paris. Animées par des spécialistes du domaine, ces conférences sont ouvertes au public et se déroulent une fois par mois à l’hôtel de Lauzun, Ile Saint-Louis.

La police parisienne de l’Ancien Régime est d’une structure complexe qui, en constante évolution, se démarque des autres polices du royaume. Les jeux de pouvoir entre institutions parisiennes concurrentes – le Châtelet, le Parlement, le Bureau de Ville – et les affrontements idéologiques et sociopolitiques qui se cristallisent autour des conceptions et des pratiques de la police ont fait l’objet de nombreuses enquêtes à partir des années 1980. Certains pans de cette machine policière et « certaines matières » de police sont ainsi progressivement sortis de l’ombre : police des mœurs, police des jeux et des spectacles, police de l’approvisionnement, police du livre… Et contrairement à une vulgate longtemps répandue, la police parisienne est une « exception » et non le creuset centralisateur et uniformisateur destiné à servir de référence pour tout le royaume. Elle fait l’objet d’un processus de transformation continue, en rapport étroit avec les mutations sociopolitiques qui affectent la capitale, et avec l’affirmation de cultures administratives et bureaucratiques nouvelles.
Quel tableau pourrait-on brosser aujourd’hui de la police parisienne de l’Ancien Régime, de ses domaines d’intervention et de ses pratiques ? La conférence invite à redécouvrir l’histoire des services de police de la capitale et les rapports police/population qui ne se limitent pas à l’alternative simple entre soumission et révolte.

Présentation détaillée de la conférence

Entrée libre dans la limite des places disponibles


Détails

Localisation : Institut d’études avancées de Paris Hôtel de Lauzun 17 quai d’Anjou 75004 Paris
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence