01 mars 2016

L’habitat parisien au XVIIIe siècle : les maisons sur les ponts de la capitale

Avec Youri Carbonnier, maître de conférences en histoire moderne à l’université d’Artois (Arras). Ses recherches portent sur le bâti, l’habitat et les paysages urbains, mais aussi sur les sociétés urbaines (plus spécialement sur les musiciens du roi), entre le XVIIe et le XIXe siècle. Il a publié Maisons parisiennes des Lumières (PUPS, 2006) et Les premiers logements sociaux en France (La Documentation française, 2009) et participe actuellement au projet « Sur le pont Notre-Dame, à Paris, au temps de Watteau » (coordinatrice : Sophie Raux) qui, dans le cadre du programme Pôle Images Nord-Pas-de-Calais « Expériences interactives », vise à présenter une restitution 3D du pont Notre-Dame vers 1720.

Cycle de conférences "Les Mardis de Lauzun : Paris sous le règne des rois Bourbons"

L’Institut d’études avancées de Paris organise chaque année un cycle de conférences consacré à un chapitre particulier de l’histoire sociale et culturelle de Paris. Animées par des spécialistes du domaine, ces conférences sont ouvertes au public et se déroulent une fois par mois à l’hôtel de Lauzun, Ile Saint-Louis.

Les maisons parisiennes du Siècle des Lumières reproduisent des formes et des dimensions grossièrement figées depuis le siècle précédent, principalement du fait de la fixité du parcellaire. Les innovations n’en sont pourtant pas absentes, mais, outre des retouches de décor et des surélévations, elles touchent surtout les aménagements intérieurs : distribution, spécialisation des pièces, réflexions sur la lumière, réponses apportées à la sensibilité accrue au froid ou aux odeurs désagréables. Les manuels d’architecture du temps s’en font l’écho et accélèrent la diffusion jusque dans les logis les plus modestes.
Chargés depuis les XVIe-XVIIe siècles de maisons standardisées et exiguës, les ponts du centre de Paris constituent un observatoire de choix de ces évolutions, d’autant que la démolition de ce parc immobilier, entamée en 1786, fournit une abondante documentation, aussi bien sur le bâti d’origine que sur ses transformations. C’est en partie sur elle que s’appuie une équipe de recherche pluridisciplinaire pour une modélisation 3D des maisons du pont Notre-Dame vers 1720, autour de la boutique du marchand d’art Gersaint et de la fameuse « enseigne » peinte par Watteau à son intention.

Présentation détaillée de la conférence

Entrée libre dans la limite des places disponibles


Détails

Localisation : Institut d’études avancées de Paris Hôtel de Lauzun 17 quai d’Anjou 75004 Paris
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence