08 avril 2015

Écriture alphabétique, Monnaie frappée, Science : le cas de la Grèce ancienne

Séance du Séminaire de sémiotique : La question de la transmission : institution et histoire avec de Jean Lassegue de l'EHESS de Paris.

L’histoire et l’épistémologie marxistes des années 50 à 70 avaient tenté de penser l’apparition de la science grecque dans son rapport à certaines conditions sociales et techniques spécifiques. Elles avaient en particulier attiré l’attention sur l’apparition de la monnaie frappée conçue comme projection des nombres sur des objets naturels devenus marchandises, projection qui rendait ainsi possible l’apparition d’une quantification généralisée de la nature. Même si ces analyses paraissent datées, elles ouvrent aujourd’hui la voie à une reprise sémiotique de la question de l’apparition de la science grecque à l’époque classique : ce serait moins la monnaie en tant que telle que la mise en place d’un cadre sémiotique nouveau ayant pour fondement l’idée de répertoire fini d’éléments combinables qu’il faudrait plutôt prendre en compte. Il y aurait alors des rapports fonctionnels entre l’écriture alphabétique vocalo-consonantique, la monnaie frappée, la géométrie et l’atomisme qui permettraient de rendre compte non pas tant de l’apparition de la « science » mais d’une culture spécifique à laquelle la science participe. On essaiera de décrire ces rapports fonctionnels et d’en tirer quelques conséquences sur le concept de culture.

Cet évènement accueille également Jean-Louis Brun du CERES de Limoges, pour une séance autour du thème L’efficience narrative et la transmission des formes de vie : vers une approche sémio-anthropologique des pratiques traditionnelles ritualisées

 


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager