29 mars 2015

Le génocide des Sinti et Rom – histoire et mémoire

L’extermination des Sinti et des Rom (Zigeuner), mise en place par les plus hautes instances de l’administration nazie, a entraîné la  disparition de 80 % des familles tsiganes du Grand Reich. Partout en Europe s’est déployé le spectre des persécutions – de  l’internement à l’extermination. Les mises au point historiques récentes et le combat pour la reconnaissance permettent de revenir sur l’histoire et la mémoire du génocide des Sinti et des Rom.

Rencontre organisée par le Mémorial de la Shoah en partenariat avec le Goethe Institut et le projet européen MigRom de la Fondation Maison des sciences de l'homme.

> 14 h

La NS-Zigeuner politik : la spécificité de la politique et de l’extermination raciales dans le Grand Reich et dans les territoires de l’est (1933-1945)

En présence de Karola Fings, professeure, Université de Cologne, directeur adjoint du centre de documentation sur le nazisme de la ville de Cologne.

Animée par Henriette Asseo, historienne, FMSH-EHESS

> 15 h 30

Témoignages. En présence de Rita Prigmore, et Raymond Gureme, témoins. 

Née en 1943 à Würzburg dans une famille d’artistes Sinti, Rita Prigmore survit aux expérimentations nazies perpétrées sur elle et sa soeur jumelle Rolanda. Sa mère Theresia lui apprendra son histoire quarante ans plus tard, alors qu’elle est hospitalisée pour des troubles de santé liés à son passé. Raymond Gurême faisait partie des 6 500 « nomades » et forains internés sur le sol français de 1940 à 1946. En 1940, il parvient à s’échapper du camp de Linas-Montlhéry grâce à ses talents d’acrobate et entre dans la Résistance. À deux reprises, arrêté puis emprisonné, il s’évade à nouveau et participe notamment en 1944 à la Libération de Paris.

Animés par Isabelle Ligner, journaliste.

> 17 h

Historiographie et combats pour la reconnaissance de l’internement et de l’extermination des Sinti et des Rom en Europe

En présence de Paola Trevisan, anthropologue, chercheuse, association Them Romanó de Reggio Emilia, et Anna Abakunova, Centre de Recherche de Relations Interethnique et Interculturelle.

Animée par Ilsen About, historien, Centre Georg Simmel, EHESS.

Tarifs : 5 euros / réduit 3 euros
Achat des billets sur place avant la séance, sous réserve de places disponibles, tous les jours d'ouverture ou sur www.memorialdelashoah.org

Ce dimanche 29 mars à 22h sera rediffusé pour la deuxième fois le documentaire Mémoires Tsiganes, l'autre génocide. Les Tsiganes dans l’Europe de la Seconde Guerre mondiale, film réalisé en 2011.

Le film d’Henriette Asséo, Idit Bloch et Juliette Jourdan, Mémoires tsiganes, l’autre génocide raconte et explique méthodiquement le drame vécu par les populations tsiganes au XXe siècle, entre marginalisation, persécution et extermination. Avec ce film et le livret pédagogique qui l’accompagne, l’enseignant dispose enfin d’un outil exceptionnel révélant des mémoires tsiganes restées longtemps refoulées, occultées par la geste résistante et le génocide juif. Le livret pédagogique propose plusieurs fiches utilisables au collège et au lycée. À partir d’extraits du film, les élèves sont invités à prélever des informations, compléter des tableaux, initier une lecture d’images… Le livret propose ainsi une véritable exploitation pédagogique de ce film unique et exceptionnel. Mémoires tsiganes, l’autre génocide donne l’occasion de porter un regard éclairé sur une situation complexe et méconnue, de  comprendre un génocide oublié.

Lauréat du prix « Rendez-vous de l’histoire du documentaire historique » aux 15e Rendez-vous de l’histoire de Blois (2012).

Film publié en DVD par le CRDP de l'Académie de Nantes et le CNDP en 2013.


Détails

Localisation : Mémorial de la Shoah 17, rue Geoffroy-l’Asnier 75004 Paris
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence

Voir aussi