12 mars 2015

L’économie de la Russie, entre ralentissement structurel et chocs conjoncturels

dixième séance du séminaire BRICs des FMSH-EHESS, avec

Julien Vercueil

CREE,  INALCO

A chaque saison son choc. A près la hausse du risque géopolitique provoquée par l’annexion de la Crimée en mars, l’escalade des sanctions et contre‐sanctions en juillet‐août, puis la chute brutale du prix des hydrocarbures à partir de septembre, un quatrième choc économique a touché l’économie russe à partir de novembre avec l’écroulement du rouble. Compte tenu de l’ampleur de la chute de la monnaie nationale vis-­à‐vis du dollar (-42% entre le 1er janvier 2014 et le 1er janvier 2015), la Russie a rétrogradé du 10 ème au 16 ème rang mondial en termes de PIB taux de change courant, effaçant les gains réalisés depuis la crise de 2009. Sur le plan intérieur, en accélérant l’inflation et en freinant l’activité, le choc monétaire a amplifié la stagflation dans laquelle l’économie russe ne s’enfonçait que progressivement jusqu’alors. Les crises de change à répétition de l’année 2014 laisseront des traces dans la mémoire collective en Russie, à l’image de celles de 1992-1993, 1995 et 1998.

Pour plus d'informations : http://brics.hypotheses.org/345


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 1
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Voir aussi