27 mars 2015

Les archives ukrainiennes du 20ème siècle - perspectives comparatives

Attention : cette journée d'étude ne sera présentée qu'en langue russe uniquement, sans traduction.

Journée d’études organisée par la Fondation – Maison des sciences de l’homme (Paris), le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (EHESS/CNRS, Paris), le Centre d’études franco-russes (MAE/CNRS, Moscou) et l’Ambassade de France en Ukraine.

Les archives ukrainiennes ont été moins utilisées que les archives russes par les chercheurs français, car elles étaient pendant longtemps aussi fermées que les archives russes. Cependant, elles tendent aujourd’hui à s’ouvrir de façon assez rapide : les archives du parti sont, semble-t-il, entièrement accessibles. Les archives de la SBU (équivalent des archives du FSB en Russie), le sont tout autant. Les archives des ministères le sont sans doute moins, mais manifestement le processus de déclassification est plus rapide qu’en Russie.
Or, si ce processus de déclassification n’est cependant pas aussi abouti que dans des pays comme la Lituanie, ces archives n’en sont pas moins particulièrement riches sur tout le 20ème siècle,  l’Ukraine ayant toujours été centrale dans la politique soviétique (que ce soit la violence – guerre civile, collectivisation et famine, insurrection durant et après la seconde guerre mondiale ; la politique économique et l’industrialisation, etc.)

Cette journée rassemble des responsables d’archives d’Ukraine (plus précisément de Kiev), des historiens ukrainiens connaissant bien les archives régionales en Ukraine, des historiens français ayant travaillé dans des centres d’archives d’autres états issus de l’URSS (Bélarus, Lituanie, Lettonie, Arménie, etc.), mais aussi d’Europe centrale et orientale. Ne seront traitées que les archives pour une histoire du 20ème siècle.

Seront évoquées par des archivistes et historiens ukrainiens :

  1.  Les fonds conservés dans les différentes archives et comparaison avec les fonds conservés à Moscou ;
  2. La richesse de ces fonds, montrés sur quelques exemples, en mettant l’accent sur 4 thèmes/périodes principale : la guerre civile ; le stalinisme ; la Seconde guerre  mondiale ; le dégel et les années Brejnev.
  3. Règles d’accès et de confidentialité, processus de déclassification ;
  4. Les archives spéciales (inclusion dans le système général des archives nationales ou création d’un institut de la mémoire nationale), etc. 


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager

Mots-clés

Voir aussi