07 janvier 2015

Bojana Cvejic invitée de Something you should know

Something you should know: artistes et producteurs aujourd'hui

Patricia Falguières, Elisabeth Lebovici, Hans-Ulrich Obrist et Natasa Petresin-Bachelez

Avec Bojana CVEJIC

Théoricienne, pédagogue et praticienne de la performance, musicologue et dramaturge, Bojana Cvejić vit à Bruxelles et Belgrade. Elle a obtenu un PhD en philosophie (Centre for Research in Modern European Philosophy, London), un MA et un BA en musicologie (Université des Arts, Belgrade).  Depuis 2000, elle a travaillé, comme dramaturge, comme co-auteure ou comme collaboratrice, dans de nombreuses productions d’Eszter Salamon, Mette Ingvartsen, Christine De Smedt, Jan Ritesma ou Xavier Le Roy.

Elle a publié notamment : (avec Anna Teresa de Keersmaeker) A Choreographer’s Score: Fase, Rosas Danst Rosas, Elena’s Aria, Bartók  (Bruxelles : Fonds Mercator, 2012) ; (avec A. Vujanović) Public Sphere by Performance  (Berlin : b_books, 2012) ; elle a co-dirigé (avec G. S. Pristaš) Parallel Slalom: Lexicon of Nonaligned Poetics (TkH/CDU : Belgrade/Zagreb, 2013) ; publié (avec Anna Teresa de Keersmaeker) En Atendant & Cesena (Bruxelles : Mercator, 2013). La publication de sa thèse Choreographing Problems: Expressive Concepts in European Contemporary Dance and Performance est attendue (Palgrave).

En 2000, Cvejic a fondé avec  Ana Vujanović et Marta Popivoda, TkH (Walking Theory/Teorija koja Hoda, depuis 2000), un collectif éditorial indépendant de Belgrade, consacré à la théorie et à la pratique expérimentale de l’art et de la performance.

En 2010-2011, TkH a obtenu une résidence de recherche aux Laboratoires d’Aubervilliers sur le thème « Performance et public ». Cvejić enseigne au sein de divers programmes d’études de danse et de performance en Europe (Université d’Utrecht, P.A.R.T.S., Bruxelles, SNDO, Amsterdam...) Ses plus récents travaux sont l’exposition Danse Guerre au CCN Rennes (2013) ainsi que Confessions Spatiales à la Tate Modern (2014). Ses centres d’intérêt sont la notion de « chorégraphie sociale » et la critique de l’individualisme libéral dans l’art contemporain.

www.tkh-generator.net


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager

Mots-clés