08 janvier 2015

La question des réparations au titre de l’esclavage : perspectives internationales

Cette journée d'études a pour objectif de faire un bilan sur la question des réparations au titre de l'esclavage atlantique principalement. Il s'agit de replacer l’histoire de l’indemnité versée au titre de l’esclavage dans les contextes européen et américain en relation avec les abolitions de l’esclavage transatlantique qui se situent entre 1833 pour l’Angleterre et 1888 pour le Brésil et en fonction des différentes situations historiques. Si l’Angleterre et la France mettent en place une indemnité selon des modalités différentes, la question n’a pas été envisagée ni dans le cas du Portugal où il n’y a pas eu d’abolition officielle de l’esclavage, ni dans celui du Brésil (où il y a eu abolition officielle mais pas indemnité), ni dans celui de l’Espagne. Il s’agit aussi de voir quelles sont les conditions d’élaboration de ces revendications sur un plan global, comment se construit l'idée d'une "injustice de l'histoire" et comment la mémoire qui se substitue à l’histoire s’est imposée comme cadre de pensée pour les acteurs, entraînant un nombre croissant d’interactions entre dispositifs institutionnels et appropriations individuelles : depuis la fin des années 90, en effet, des organisations interétatiques comme des acteurs collectifs transnationaux se sont saisis de la question de la « mémoire de l’esclavage » et des indemnités au titre de l’esclavage avec des répercussions dans les espaces nationaux et internationaux.

Journée d’études organisée par l’University College of London et le Centre international de Recherches sur les Esclavages avec l’Unité de recherche Migrations et Sociétés, le projet STARACO, l’UMR Les Afriques dans le monde et la Fondation Maison des sciences de l’homme.

Programme

9h00 9h30 - Accueil

9h30

Introduction

Catherine Hall (UCL) et Myriam Cottias (CNRS)

10h00 - 13h00

I- La question des réparations comme débat et politique nationale

Présidente et discutante : Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Diderot)

Hebe Mattos
Université Fédérale Fluminense
Droits Humains, Esclavages et Réparations – histoire et mémoire dans le Brésil

Anthony Bogues
rown University
Reflexions from the Center for the Study of Slavery and Justice

Dr William Pettigrew, University of Kent
Catherine Hall, Nickolas Draper and Keith McClelland, University College London
Reparative histories and the question of reparation : the UK

Dienke Hondious
University of Amsterdam
Including Slavery Heritage in European Histories. Developing the Mapping Slavery research project

Lewis Clorméus
Université d’Etat de Haïti
Le discours sur les réparations en Haïti

14h30 - 17h30

II – Table Ronde

La question des réparations est-elle globale ?
Modératrice : Véronique Boyer, CNRS

Fabienne Viala
Université de Warwick
Le Procès Christophe Colomb et les prémices des politiques de mémoire à visée réparatrice dans les caraïbes depuis les années 1990

Louis-Georges Tin
Université d’Orléans
Ce que réparer veut dire : bilan et perspectives françaises

Antonio de Almeida Mendes
Université de Nantes
Réparations et indemnisations de l’esclavage au Portugal : un impensé historique ?

Elisabeth Cunin
Institut de Recherches pour le Développement
La question des réparations en Colombie entre multiculturalisme et post-conflit

Ibrahima Thioub
Université Cheikh Anta Diop de Dakar
La question des réparations pensée depuis l’Afrique

Conclusion


Détails

Localisation : Université Paris­‐Diderot | Bâtiment Olympe de Gouges | Salle M19 | 8 place Paul­‐Ricoeur Paris 13e
Télécharger: reparations-prog.pdf
Ajouter à mon agenda

Partager

Voir aussi