24 novembre 2014

« La Generación de la amistad », narration et poésie sahraouie contemporaine

La littérature en castillan comme arme de résistance.

Séminaire du programme ELITAF organisé en collaboration avec l'Espace coopératif Elites africaines dans le monde du programme Mutations et défis africains (MDA) du Pres heSam.

Carmen GOMEZ MARTIN, professeure à la Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales, (Flacso), Quito

Discutante: Amalia DRAGANI, LabEx Création, Arts et Patrimoines, CAP, IIAC-MQB

« La Generación de la Amistad » est un groupe de littérature sahraouie qui s’est formé à Madrid en 2005 et qui se compose d’écrivains nés à l’aube de l’exode sahraoui vers la Hamada algérienne en 1975. Ces intellectuels font partie des centaines d’enfants et de jeunes sahraouis envoyés par le Front Polisario, au cours de la guerre sahraouie-marocaine (1975-1991), pour faire leurs études à Cuba. Après leur formation académique dans l’île caribéenne, ils furent contraints de migrer vers l’Espagne où, dorénavant, leur production littéraire prend forme.

L’objectif de cette intervention est de présenter, dans un premier temps, l’histoire complexe qui détermine la formation de « La Generación de la Amistad », puis, dans un second temps, d’étudier les éléments caractéristiques de cette littérature construite au travers des cultures arabe, européenne et caribéenne. L’intérêt principal de cette intervention est de soulever deux points spécifiques d’analyse : la conception de cette littérature comme une arme politique et de résistance face à l’oubli, ainsi que la revendication et l’utilisation par ces écrivains du castillan comme langue véhiculaire des écrits et comme signe identitaire face à la francophonie d’autres peuples maghrébins.


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 2
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire