06 janvier 2015

Le Grand Dessein du Louvre et l’urbanisme de Paris, de Pierre Lescot à Louis XIII

Avec Guillaume Fonkenell, conservateur au musée national de la Renaissance à Écouen. Il s’intéresse à l’histoire de l’architecture française à l’époque moderne et a consacré plusieurs ouvrages et expositions aux palais du Louvre et des Tuileries.

Au Moyen Âge, les rois de France disposaient de nombreuses résidences à Paris (le palais de la Cité, les Tournelles, l'hôtel Saint-Pol, le Louvre). À partir de la Renaissance, le Louvre gagne en importance au détriment des autres habitations qui sont peu à peu délaissées. Cette évolution traduit un changement du statut de la demeure royale au sein de la cité.

La démolition de la forteresse médiévale du Louvre, bâtie en limite de la ville, et la construction d’un palais moderne au cœur de la cité ont été entreprises sous François Ier, mais achevées seulement sous Louis XIV. De plus, à partir de 1561, un bâtiment entièrement neuf, le palais des Tuileries, est entrepris pour la reine Catherine de Médicis à un demi-kilomètre à l’ouest du Louvre. Les premiers témoignages d’un projet de mise en valeur général des deux édifices apparaissent au tournant du XVIe et du XVIIe siècle : plusieurs plans présentent alors le projet d’un complexe palatial susceptible de rivaliser par sa taille avec le Vatican ou l’Escurial. L’expression de « Grand Dessein des rois de France » apparaît alors dans les textes, mais son élaboration est très probablement antérieure au XVIIe siècle. La conférence présente l’histoire de ce « Grand Dessein » du Louvre, du projet initial de reconstruction d’un château à l’élaboration d’un ensemble résidentiel dont l’enjeu urbain et symbolique sera déterminant pour l’affirmation de la présence royale à Paris.

Cycle de conférences : « Les mardis de Lauzun » Paris à l’aube de l’époque moderne

L’Institut d’études avancées de Paris organise chaque année un cycle de conférences consacré à un chapitre particulier de l’histoire sociale et culturelle de Paris. Animées par des spécialistes du domaine, ces conférences sont ouvertes au public et se déroulent une fois par mois à l’hôtel de Lauzun, Ile Saint-Louis.

Paris présente une image désordonnée et désuète à l’aube de la Renaissance : surpeuplée, sale et bruyante, la capitale ne ressemble guère à la ville idéale rêvée des humanistes, dotée de places et de monuments publics et offrant des perspectives grandioses. Il faut attendre le milieu du XVIe siècle pour voir émerger les premiers projets urbains d’envergure. Les travaux entrepris sous les règnes de Catherine de Médicis, Henri III, Henri IV et Louis XIII visent à moderniser et à embellir la ville afin qu'elle puisse concurrencer ses rivales européennes. Les réalisations témoignent aussi d’un changement social et culturel : la modernisation de Paris s'appuie davantage sur la bourgeoisie récemment anoblie que sur la noblesse d’épée. Un nouvel art de vivre voit le jour, porté par la prospérité et la liberté d’esprit qui marque les premières décennies du ‘Grand Siècle’.

Présentation détaillée de la conférence

Entrée libre dans la limite des places disponibles


Détails

Localisation : Institut d’études avancées de Paris Hôtel de Lauzun 17 quai d’Anjou 75004 Paris
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence

Voir aussi