20 juin 2014

Le regard d’une chercheuse brésilienne sur l’œuvre et la trajectoire de Robert Castel

Le programme Amérique de la FMSH et l'Université Paris 7 ont le plaisir de vous inviter à venir échanger sur l'œuvre de Robert Castel

avec Vera Regina Roesler

Professeure du Programme de Post-Graduation en Sciences de l’Éducation de l’Universidade do Planalto Catarinense, Santa Catarina, Brasil. Chercheur invité au Laboratoire sociologie clinique de l'université Paris 7.

Modérateur : Nelson Vallejo-Gomez, responsable PA-FMSH

L’Œuvre du sociologue Robert Castel (1933-2013) est de plus en plus diffusée en Amérique Latine, particulièrement en Argentine et au Brésil. Vera Regine Roesler, professeure à l'université do Planalto Catarinense (Santa Catarina, Brasil), et participant au laboratoire de Sociologie clinique et Psychosociologie de l'université de Paris-Diderot, propose d'échanger sur la réception au Brésil de l’Œuvre et la personne de Robert Castel. Mme Roesler considère qu'à partir de l’œuvre d’un écrivain, il est possible de connaître certains aspects de sa biographie et, inversement, en regardant sa trajectoire socioprofessionnelle, il est possible d’éclairer des facettes de son œuvre. Or, Robert Castel a eu un parcours intellectuel qu’il a qualifié lui-même d’inattendu. Les solutions qu’il a trouvées pour résoudre les conflits rencontrés, pour réfléchir et pour écrire tout au long de son existence sur des problèmes tels que le chômage, la désaffiliation, la protection sociale ont, à mon avis, leur origine dans son histoire familiale et sociale, dans sa condition d’individu qui a intégré un collectif.


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 2
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire