15 mai 2014

Entre la population et le camp de concentration : l’utilisation de la biopolitique foucaldienne pour penser l’Amérique Latine

Conférenciers invités :

Mariela Cecilia Avila & Tuillang Yuing (Universidad de Chile)

Cette présentation se présente en deux temps. En premier lieu, on exposera le sens des catégories de gouvernementalité et de population élaborées par Foucault. Elles permettent d’aborder le processus de constitution de l’Etat chilien à la fin du XIXe et au début  du XXe siècle. Pour ce faire, on comparera la pertinence de l’angle biopolitique dans l’analyse de la question sociale et dans le processus de construction de la nation à partir du recensement de 1907. Dans un second temps, on analysera l’usage de quelques notions relatives à la biopolitique comme le droit de vie et de mort, ainsi que le racisme d’Etat, afin d’aborder certains évènements récents de l’histoire chilienne, tels que la dictature militaire, les camps de concentration et les disparitions.

Tuillang Yuing. Docteur en philosophie, Pontificia  Universidad  Católica  de  Valparaíso.  Post-doctorant à l’Instituto de  Estudios  Avanzados  (IDEA), Université  de  Santiago  de  Chile.  Professeur de philosophie politique à l’Instituto  de  Asuntos  Públicos  de  l’Université  de  Chile, et professeur de philosophie contemporaine à l’Université Mayor, Chile.

Mariela Cecilia Avila. Docteur en philosophie, Pontificia  Universidad  Católica  de  Valparaíso et Université Paris 8. Professeur et licenciée en philosophie de l’Université nationale de Cuyo (Mendoza, Argentina). Actuellement post-doctorante FONDECYT à l’Instituto de Estudios Avanzados (IDEA) de l’Université de Santiago de Chile.


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 318
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire