16 décembre 2014

Exceptionnalité et migration en Argentine : le cas des Colombiens et Colombiennes

Séance avec Ana Paula PENCHASZADEH

Penchaszadeh analysera la relation structurelle et politique qui existe entre les migrations et le caractère d'exception. Elle montrera  comment l’exclusion et la « perversion » du principe d’hospitalité sont directement liées avec l'appartenance à moitié des étrangers à la communauté politique. Elle insistera sur la définition juridique de l’Etat d’exception à partir de l’analyse des instruments des droits de l'homme et sur l’importance de limiter l’étendue de cette figure pour justifier la restriction des droits et des garanties des migrants. Enfin, elle mettra l’accent sur la création et la promotion amorphe et systématique des « situations » d'urgence et de traitement exceptionnel des migrations depuis la construction de la figure du « colombien narcotrafiquant » en Argentine.

Ana Paula PENCHASZADEH est Docteur en Sciences sociales de l’Université de Buenos Aires et en Philosophie de l’Université Paris 8. Elle est chercheuse associée à l’Institut de recherches Gino Germani (IGG de l’UBA) et consultante du programme Migration et Asile du Centre de droits de l’homme de l’université de Lanús.

Partager
Atelier