21 mai 2014

Bilan des élections législatives de 2014 : vers la consolidation du multipartisme colombien

Réunion du groupe de travail GRECOL.

Les élections législatives de mars 2014 ont consolidé le système partisan qui se construit en Colombie depuis la réforme électorale de 2003, avec l’inclusion d’un nouvel acteur important: le Centre Démocratique de l’ex-président Alvaro Uribe. Ceci permet de définir avec plus de précision le profil des nouveaux partis colombiens, tant au niveau idéologique qu’au niveau de leurs soutiens électoraux. Ainsi, ces élections ont confirmé la fin du bipartisme traditionnel en renforçant un nouveau clivage principal qui se définit autour d’une modalité centre/périférie. Cette opposition devrait également jouer un rôle central dans l’élection présidentielle de mai/juin, mais aussi au-delà, en compliquant la tâche du prochain gouvernement.

Yann BASSET est Docteur en Science Politique de l’IHEAL-Université de Paris III. Professeur des Facultés de Science Politique et Gouvernement et de Relations Internationales de l’Université du Rosario à Bogotá. Chercheur du Centre d’Etudes Politiques et Internationales et Directeur de l’Observatoire des Processus Electoraux de l’Université du Rosario

Partager

Mots-clés

Atelier