04 mars 2014

Qu’est-ce que le portrait d’un peuple ? Dialogues autour de l'exposition de Lida Abdul

Philippe Bazin, Isabel Carlos et Sara Guindani

Artiste afghane née à Kaboul et résidant actuellement aux Etats-Unis, Lida Abdul est l'auteur d'une œuvre singulière qui renvoie systématiquement au contexte de la guerre en Afghanistan. Dans son travail, les questions du retour et de la remémoration sont centrales et nous obligent à réfléchir sur le lien entre l’«avant» et l’« après » d’un pays en guerre.

Cette rencontre voudrait se pencher en particulier sur la présence du portrait photographique dans le travail de cette artiste.
Le portrait est un genre qui entretient depuis toujours un rapport essentiel et paradoxal avec la mort : il est à la fois anticipation et résistance à la disparition. Chez Lida Abdul, nous retrouvons cependant un élément ultérieur ; le portrait ne se donne pas au singulier mais il est d’emblée image chorale, collective. Dans l’installation Time, Love and the Workings of Anti-Love l’artiste nous met face à une série de portraits d’identité de citoyens afghans nous obligeant à ouvrir la question de l'individualité pour aller vers une question à l’apparence paradoxale : qu’est-ce que le portrait d’un peuple ?

Nous dialoguerons autour de ces thèmes avec Isabel Carlos, commissaire de l’exposition et directrice du Centre d’art moderne de la Fondation Calouste Gulbenkian Lisbonne, et avec Philippe Bazin, photographe français de renommée internationale qui, depuis plus de vingt ans, mène un travail poignant sur le visage et le portrait.
 


Détails

Localisation : Fondation Gulbenkian - 39 bd de la Tour Maubourg - Paris 7e
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence