17 mars 2014

Formation universitaire en URSS ou conversion du regard sur le monde social : l’exemple de deux itinéraires emblématiques

Tassadit YACINE, EHESS/Laboratoire d'anthropologie sociale et RIAM

Discutant : Patrice YENGO, IMAF, site Raspail, Université Marien Ngouabi, Brazzaville  et RIAM

Au lendemain de l’indépendance de l’Algérie, de nombreux étudiants ont été envoyés en URSS pour y effectuer leurs études universitaires.  Les relations entre l’Algérie (et certains pays d’Afrique comme le Gabon) ont  favorisé  cette direction pour des raisons à la fois politiques et  matérielles.  Dans les années soixante-dix  une coopération étroite entre l’Algérie et certains pays de l’Est (et plus largement non alignés) a marqué le champ culturel et scientifique. Il s’agit dans ce séminaire d’analyser :

  1. les conditions sociales, politiques  qui ont été à l’origine de deux habitus « cultivés » d’un professeur de mathématiques à l’université de Bédjaïa, en Algérie (55 ans), ancien doyen  et d’un professeur de pharmacie au Gabon (60 ans environ), en exil, en France.
  2. comment cette formation a  constitué une véritable conversion du regard sur leur société par rapport  à leurs camarades formés en « Occident » et qui n’est pas sans effet sur leur position dans le champ universitaire et / ou politique.

L’accent sera mis sur le rôle qu’ils jouent au retour au sein des institutions et sur l’analyse des tentatives de changements opérés dans leur domaine de recherche respectif. Le passage par l’ancienne URSS  a constitué une véritable transformation de leur vision du monde qu’il s’agit d’interroger pour mieux comprendre le regard sur le  monde universitaire et politique de la société d’origine (et sur le monde en général) et enfin saisir les clivages existants entre ceux  formés  dans les pays occidentaux, ceux formés en URSS et ceux restés au pays.


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 3
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire