18 février 2014

Mettre au monde un enfant en situation d’errance et d’invisibilité

Séminaire Anthropologie, psychanalyse et politique : regards sur les terrains, de l'Association française des anthropologues

Avec Christine Davoudian

Je me propose de vous présenter l'ouvrage collectif que j'ai dirigé et coordonné : Mères et bébés  sans papiers : une nouvelle clinique de l'errance et invisibilité ? (Editions Eres, 2012)

Cet ouvrage est issu de la  réflexion de professionnels  confrontés à la présence très marquée et marquante dans leurs structures de soins, de femmes souvent venues seules suite à des parcours migratoire chaotique, émaillés, de ruptures. Ces femmes vont être confrontées ici à un « non accueil »  sur le plan administratif mais aussi souvent dans nos espaces  de soins, d'assistance sociale et espaces géographiques. Il s agit le plus souvent de femmes venues d Afrique de l ouest ou centrale.

Je vous  présenterai  ces femmes qui pour certaines peuvent se percevoir comme des transgressives ou « nouvelles figures du féminin africain».Je rendrais compte de la réalité quotidienne vécue par ces femmes confrontées à une extrême précarité voire exclusion. Je tenterais de penser les effets de ces situations sur la vie psychique d'une femme qui va mettre  au monde mais aussi sur la construction des premiers liens avec le bébé. Comment  inscrire un enfant dans un lieu d'où soi-même on est exclu ? Quelles transmissions possibles quand le départ fait suite à des ruptures ou exclusion opérées déjà dans le pays d'origine ? Voilà quelques questions ouvertes que nous essaierons d'évoquer ensemble.

Mais cette clinique se présente  en miroir et les effets traumatiques et de dé liaisons affectent aussi les professionnels qui vont être eux-mêmes mis à mal. Les soignants auront alors à questionner leurs représentations, leurs attitudes mais aussi leurs dispositifs d'accueil et de soins qui peuvent se montrer inadéquates. Il sera donc aussi question  des effets des discours ambiants sur les professionnels qui ne sont pas à l abri du discours médiatico-politique ambiant.

Car il s'agit d'une clinique à l'épreuve du politique et nous ne rencontrons plus l « étrange étranger » (en admettant que celui ci existe bien) exotique ou pas mais  l'étranger  rangé dans la catégorie de l'indésirable ou intrus, désubjectivé et sommé de se reconnaître dans l'appellation massifiante et négative de « sans papiers ». 

Il nous faudra bien inventer de nouveaux modes d'accueil pour inclure des exclus et quels seraient alors les rituels et objets que nous pouvons offrir, quand les objets de la culture ne suffisent plus, pour accompagner ce passage de la maternité ?

Mini-biographie

Christine Davoudian est médecin de protection maternelle en PMI. Elle exerce depuis quatorze ans dans la ville de Saint-Denis. Elle est également psychothérapeute à MDM, sur le même territoire. Elle coordonne un atelier « santé ville «  Santé -précarité sur la ville de Saint-Denis.

Christine Davoudian est chargée de cours de plusieurs DU à Paris 7.

Bibliographie

Auteure de deux ouvrages collectifs sous sa direction :

Mères et bébés sans papiers, Eres, Toulouse,  2012

La grossesse une histoire hors norme. Artisans de PMI et d ailleurs, Eres, Toulouse, mars 2014


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire