09 janvier 2014

Les gestes de la compréhension : le paradigme musical entre tautologie et ressemblances de famille

Séance du séminaire Wittgenstein - Vie des formes et Formes de vie : la philosophie entre esthétique et anthropologie avec Stefano OLIVA (doctorant univ. Roma 3).

Selon une interprétation courante, entre le premier et le deuxième Wittgenstein il y a l’énorme distance qui passe entre une recherche  autour de l’essence du langage et l’analyse de plusieurs Sprachspiele – c’est-à-dire entre l’investigation autour de la forme logique  et la comparaison de nos usages ordinaires. Dans la réflexion de Wittgenstein autour de la musique - et en particulier dans les comparaisons  entre musique, tautologie et geste – l’on va essayer de trouver une continuité dans le parcours du philosophe autrichien.

Ce séminaire poursuit une thématique menée les deux dernières années sur la  grammaire, l’usage, le contexte, des formes de vie. Nous nous proposons  d’approfondir les aspects perceptuels – visuels et acoustiques – de  l’expression du symbolisme dans la communication proférée ou écrite, à partir de ce que Wittgenstein appelle « l’essence de la notation ».

Ce séminaire est destiné aux chercheurs (master, doctorat ou autres). Il est hébergé par la Maison des Sciences de l’Homme de Paris-Nord, et se tiendra le jeudi de 12-14h, en salle 1 de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), « Le France », sur le site de la BNF Tolbiac, 190 avenue de France, Paris 13e (métros : Quai de la Gare, ou Bibliothèque François Mitterrand).

Organisé par Antonia Soulez (Paris 8) et Arild Utaker (Univ. Bergen/ MSH), avec la collaboration de Pierre Fasula (Paris 1).


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 1
Ajouter à mon agenda

Partager

Mots-clés

Séminaire

Voir aussi