du 25 au 26 octobre 2013

Elites maghrébines et subsahariennes formées en URSS/Russie et en Europe de l’Est

Le colloque est organisé sur une base pluridisciplinaire (histoire, sciences politiques, sociologie, anthropologie, littérature, géographie, etc.), autour de grands axes de discussion et de réflexion :

  • Histoire des relations politiques et universitaires entre les pays du grand Maghreb et les pays de l’ex-bloc soviétique. Il s’agit notamment d’appréhender et d’analyser les flux, la mobilité et la circulation des étudiants partis du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne faire leurs études dans les pays anciennement communistes depuis leur départ jusqu’à leur vie professionnelle selon les générations, le sexe, les pays.
  • Devenir professionnel et politique des diplômés maghrébins et sub-sahariens formés en URSS/Russie et dans les pays d’Europe de l’Est.  Quel a été  le devenir des élites formées en URSS/Russie ou dans d’autres pays anciennement communistes et quel rôle jouent-elles  aujourd’hui dans le pays où elles vivent (Algérie, Bénin, Cameroun, Canada, Ethiopie, France, Mali, Maroc, Roumanie, Russie, Sénégal, Tunisie)?
  • Etudiants maghrébins et subsahariens : histoires, parcours et expériences spécifiques. Une  grande attention sera accordée aux différentes expériences, avec une attention particulière à l’expérience linguistique : rapport à la langue, ou plutôt aux langues (français, arabe, russe), apprentissage en URSS ou dans un pays d’Europe de l’Est de la langue du pays d’accueil, à la pratique, usage des différentes langues après les études.  A quelles occasions, en quels lieux et avec qui les anciens étudiants maghrébins et subsahariens formés en URSS ou dans un pays d’Europe de l’Est de différentes formations parlent-ils arabe, français, russe ?
  • Le groupe socio-professionnel des ingénieurs. Différents groupes d’ingénieurs, groupe emblématique – souvent acteurs clef du processus de « développement » – seront comparés selon le pays et l’université ou l’école de formation, les pays d’exercice de la profession, avec une attention particulière aux inégalités hommes - femmes dans les carrières et l’accès aux responsabilités. Quelles différences entre ceux qui sont partis en URSS/Russie et ceux qui sont partis en France  dans les différentes écoles ?

Interviendront dans  ce colloque 35 chercheurs et doctorants du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), d’Afrique subsaharienne (Bénin, Cameroun, Congo, Ethiopie, Sénégal), d’Europe (France, Grèce, Roumanie), de Russie et des Etats Unis ainsi que  des témoins, anciens étudiants résidant au Maroc, ayant fait leurs études en URSS ou en Russie, à Cuba, ou dans un pays d’Europe de l’Est.

Programme

Vendredi 25 octobre 2013

8h30 – Accueil des participants

9h00 - 10h00 : Séance inaugurale

Ouverture :
Saâd CHARIF D'OUAZZANE, Président de l’Université Hassan II, Mohammedia-Casablanca
Rachida NAFAA, Doyenne de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Hassan II, Mohammedia
Jean-Pierre DOZON, Directeur scientifique de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Directeur d’études à l’EHESS, Paris 

Présentation de l'organisation des deux journées de colloque:
Kamal MELLAKH, Professeur, Département de Sociologie, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Mohammedia, Université Hassan II Mohammedia-Casablanca

10h15 - 12h45 : Session 1 : Histoire des relations politiques et universitaires entre les pays du grand Maghreb  et les pays de l’ex-bloc soviétique
Présidente : Rahma BOURQIA, Université Mohammed V, Rabat

Introduction :
Michèle LECLERC-OLIVE, Centre National de la Recherche Scientifique, IRIS, RIAE
Quelques données sur les flux d’étudiants
Houda BEN HAMOUDA, Université  de Paris I, Panthéon Sorbonne, IRICE
Les relations culturelles et politiques de la Tunisie avec les pays de l’ex-bloc soviétique (1956- 1989)
Nejmeddine KAZDAGHLI, Université de Carthage, Institut Supérieur des Langues, Tunis
Histoire des  Relations Tuniso-Russes pendant le Protectorat français en Tunisie (1917-1956).
Amélie REGNAULD, Université  de Paris I, Panthéon Sorbonne, IRICE
Les Egyptiens formés en RDA, 1969-1989 : les limites du « remodelage socialiste »
Ekaterina DEMINTSEVA, Académie des Sciences de Russie, Institut d’Afrique, Centre d’histoire et d'anthropologie culturelle,  Moscou
Politique de l’Union Soviétique envers les pays du Maghreb et de l’Afrique Sub-saharienne dans les années 1960-1980 : le cas des étudiants africains en URSS
Constantin KATSAKIORIS, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris- Athènes
L’Université de l’amitié des peuples à Moscou. Discrimination positive ou discrimination tout court ?
Sergey MAZOV, Académie des Sciences de Russie, Institut d’histoire mondiale, Centre d’études africaines
Etudiants du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne en URSS au début des années 1960. Problèmes d’adaptation
Discutant : NIkolay DOBRONRAVIN, Université de l’Etat de Saint-Petersbourg, Faculté des Relations Internationales 

14h15 – 15h30 : Session 2 : Devenir professionnel et politique des diplômés maghrébins et sub-sahariens formés en URSS/Russie et dans les pays d’Europe de l’Est.  Première partie : ‘Destins maghrébins’
Président : Hassan RACHIK, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales, Université Hassan II, Ain Chok Casablanca

Saphia AREZKI, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Cemaf
Militaires algériens formés en URSS durant la décennie 1960. Enjeux et trajectoires.
Hocine LABDELAOUI, Université Alger 2, Laboratoire de changement social
Natacha et les autres, l’intégration des épouses d’Algériens diplômés des universités de l’ex URSS et  des pays de l’Europe de l’Est
Kamal MELLAKH
Trajectoires sociales de trois générations de pharmaciens marocains formés en ex-URSS/Russie
Nikolay SOUKHOV, Académie des sciences,  Institut d’Afrique, Moscou et  Rossotroudnitchestvo
Les destins professionnels et sociaux des promus marocains des écoles supérieures de l’URSS / Russie
Discutante : Ekaterina DEMINTSEVA

15h45 – 18h00 : Session 2 : Devenir professionnel et politique des diplômés maghrébins et sub-sahariens formés en URSS/Russie et dans les pays d’Europe de l’Est.  Deuxième partie : ‘Destins subsahariens’

Patrice YENGO, Centre d’Etudes Africaines, Paris, Université Marien Ngouabi, Brazzaville,  RIAE et Robert E. ZIAVOULA, INALCO, Histoire, Sociétés, Territoires du Monde, RIAE 
« Etudier communiste, travailler capitaliste ». Sur quelques itinéraires « français » de médecins congolais formés dans les anciens pays du bloc soviétique
Rémy BAZENGUISSA GANGA, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Centre d’études africaines, RIAE
Les élites congolaises formées en URSS : éléments pour une approche comparative
Abel  KOUVOUAMA, Université de Pau et des Pays de l’Adour, UFR des Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sports, Pau, RIAE
Trajectoires intellectuelles et/ou politiques  des élites congolaises formées en URSS et en RDA : l’exemple au sein du département de philosophie de l’Université de Brazzaville
Adam MAHAMAT, Université de Maroua, Cameroun
Universitaires du Nord Cameroun  formés en URSS : itinéraires et insertion professionnelle
Pascal BIANCHINI, Lycée Jean Mermoz, Dakar, SEDET, (Université Paris VII), RIAE
Les premiers étudiants sénégalais en URSS (de la fin des années 1950 à la fin des années 1960). Retour sur la genèse d’une intelligentsia périphérique.
Mihaï Dinu GHEORGHIU, Université de Iasi, Roumanie, RIAE,  Adrian NETEDU, Université de Iasi, Roumanie, RIAE
Les étudiants africains en Roumanie de 1970 à 1990.
De l'internationalisme à la professionnalisation – l'exemple des études de médecine
Discutant : Elieth P. EYEBIYI, Groupe de recherche sur les transformations du travail, des âges, et des politiques publiques (Transpol), Montréal, RIAE

18h00 - 19h00 : Intervention Témoins première journée

Samedi 26 octobre 2013

9h00 – 10h30 : Session 3, première partie : Etudiants maghrébins et subsahariens : histoires, parcours et expériences spécifiques ?
Président : Patrice YENGO

Elizabeth BISHOP, Université d’état du Texas, San Marcos
Journaliste, docker,  ouvrier agricole: Kateb Yacine entre la France et l’URSS
Michèle LECLERC-OLIVE
Gabriel Cissé. L’autobiographie et ses temporalités
Tassadit YACINE, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Laboratoire d’anthropologie sociale,  RIAE
Formation universitaire en URSS ou conversion du regard sur le monde social : l’exemple de deux itinéraires emblématiques
Tassé ABYE, Université de Nouakchott, RIAE
Abdoul : Trajectoire sociale et politique d’un étudiant éthiopien formé en URSS
Lucette LABACHE, RIAE
Parcours migratoires des Réunionnais formés dans les pays de l’Est
Discutante : Monique de SAINT MARTIN, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, IRIS, RIAE

10h45 – 12h45 : Session 3, deuxième partie : Etudiants maghrébins et subsahariens : histoires, parcours et expériences spécifiques ?

Anna SIIM, Académie des Sciences de Russie, Musée d’Anthropologie et d’Ethnographie Pierre le Grand (Kunstkamera), Centre d’Etudes en Anthropologie Politique et Sociale, Nikolay DOBRONRAVIN
Les élites africaines entre deux mondes: l'expérience de vivre après leurs études estudiantines
Svetlana DIMITROVA, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, Paris, RIAE
Ressortissant d’Afrique, formé en URSS, immigrant au Québec. Itinéraires entre trois mondes.
Touria HMIZA, Université Hassan II Mohammedia, Faculté des lettres et Sciences Humaines, Maria TOUFIK, Université Hassan II Mohammedia, Faculté des lettres et Sciences Humaines
Etudiants marocains en URSS: les raisons du choix du départ et problèmes d’insertion professionnelle liés à la langue de formation  (titre provisoire)
Natalia KRYLOVA, Académie des sciences de Russie, Institut d’Afrique, Moscou
La langue russe comme outil d’adaptation dans le milieu des étudiants africains
Boubacar NIANE, Université Cheikh Anta Diop, Faculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation, Dakar, RIAE, Manétou NDIAYE, Université Cheikh Anta Diop, Faculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation, Dakar
De l’usage de la langue de formation chez les anciens étudiants sénégalais dans les pays de l’Est
Discutante : Grazia SCARFO GHELLAB, Ecole Hassania des Travaux Publics, RIAE

14h15 – 16h30 : Session 4, Le groupe socio-professionnel des ingénieurs
Président : Kamal MELLAKH

Eric GOBE, Centre national de la recherche scientifique, Centre Jacques Berque
Introduction à la session. Les ingénieurs au Maghreb
Grazia SCARFÒ GHELLAB
Le diplôme d’ingénieur est-il un moteur de mobilité sociale? Le cas des ingénieurs formés en URSS et en France.
Elieth P. EYEBIYI
Itinéraires professionnels et politiques d’ingénieurs béninois formés dans les pays de l’Est : le retour des cadres « rouges » entre intégration dans le public et désintégration dans le privé?
Tatiana SMIRNOVA, Ecole des hautes études en sciences sociales, RIAE
Ingénieurs maliens au début des années 1990 en URSS : esprit militant et parcours professionnels
Jean-Bernard OUEDRAOGO, Centre national de la recherche scientifique, LAIOS-IIAC, RIAE
Science en contexte : une aventure sahélienne de l’agronomie soviétique
Ekaterina SMIRNOVA, European University, Saint Petersbourg, RIAE
Les étudiants ingénieurs d’Éthiopie dans l’Université de Transport à Saint Pétersbourg
Discutante : Yamina BETTAHAR, Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie, UMR 7117 (CNRS), Université de Lorraine

16h45 - 17h45 : Intervention Témoins deuxième journée

17h45-18h30 : Bilan final du colloque - Perspectives


Détails

Localisation : Faculté des lettres et des sciences humaines, Université Hassan II, Mohammedia, Maroc
Ajouter à mon agenda

Partager
Colloque

Voir aussi