du 26 novembre au 30 octobre, 2013

Le système de soin algérien : de l'étatisation à l'éclatement

Séminaire Anthropologie, psychanalyse et politique, regards sur les terrains de l'AFA.

L'histoire post-indépendante du système de soins algérien, entendue comme l'ensemble des offres thérapeutiques instituées et reconnues  par les pouvoirs publics, est  dominée par des ruptures et des invariants. Nous nous intéresserons à ce système de soins sur la longue période 1962-2012. Nous tenterons de montrer, au-delà des traditionnels indicateurs de santé (espérance de vie, taux de mortalité, etc.), la prégnance d'une construction sociopolitique du système de soins algérien.

Notre préoccupation est double:

  • présenter les caractéristiques dominantes du système de soins, durant les quatre moments sociosanitaires clés de cette période (1962-2012);
  • tenter de mettre au jour les logiques sociales déployées par les acteurs de la santé (pouvoirs publics, médecins et patients).  Nous nous appuyons sur les approches de la sociologie et de l'anthropologie de la santé qui permettent d’analyser finement la complexité de la santé, du soin et de la maladie. Ces catégories, loin de relever uniquement de la biomédecine, nous éclairent en profondeur sur les interactions quotidiennes fragiles  entre les différents acteurs sociaux, qui  font au sens de Simmel, la société.

Mohamed Mebtoul est Professeur de sociologie à l’Université d’Oran. Il mène depuis une quinzaine d’années, des recherches sur la santé, la maladie et la médecine.   Il est le directeur de l'Unité de Recherche en Sciences Sociales et Santé (GRAS).  Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels La citoyenneté en question (Algérie), Collection Santé et société, Editions Dar El Adib, en 2013, et  Sociologie des acteurs sociaux. Ouvriers, médecins, patients en Algérie, Editions O.P.U, en 2007.


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Voir aussi