18 novembre 2013

Manger en Chine : de la frugalité à la gourmandise

Avec Françoise Sabban, historienne, anthropologue, directrice d'études, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS-CNRS.

Les traits fondamentaux de la culture alimentaire et culinaire chinoise s'inscrivent dans une civilisation agraire ancienne qui été fondée sur la céréaliculture (millet au nord, riz au sud). Aujourd'hui si le système alimentaire des Chinois reste en partie conditionné par l'opposition classique entre féculents de base et mets d'accompagnement, carnés et végétaux, la Réforme de la fin des années 1970 a conduit à des transformations sans précédent du régime alimentaire de l'ensemble de la population chinoise, les changements étant cependant beaucoup plus marqués dans les zones urbaines. La rupture est d'autant plus profonde qu'elle a remis en cause les valeurs et les représentations dominantes qui organisaient les comportements alimentaires de l'époque maoïste. Mais alors que les nouvelles générations de jeunes Chinois, qui n'ont pas connu la pénurie alimentaire et l'austérité imposées à leurs parents et grands parents sont ignorants du passé récent, des témoins directs ou indirects de la famine des années 1958-1961 veulent aujourd'hui porter témoignage, pour qu'on oublie pas les millions de victimes de cette hécatombe provoquée par les errements d'une politique aujourd'hui mise à l'index. Ce retour salutaire permet en même temps d'apprécier à sa juste valeur la joyeuse fête alimentaire qui illumine aujourd'hui les grandes villes chinoises.


Détails

Localisation : Conservatoire | Aubervilliers-La Courneuve
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence