08 octobre 2013

Le Saint-Empire au prisme des historiographies allemande et française

Table-ronde organisée par l'Institut historique allemand à l'occasion de la parution du numéro 14 de la revue Trivium et de l'ouvrage Les vieux habits de l'empereur de Barbara Stollberg-Rilinger.

Accueil: Thomas Maissen (directeur de l’IHA)

Présentation: Falk Bretschneider (directeur du programme franco-allemand de la FMSH) Conférence d’ouverture: Heinz Duchhardt (président de la fondation Max-Weber)

Table ronde

Barbara Stollberg-Rilinger (professeure à l’université de Münster), Christine Lebeau (professeure à l’université de Paris 1), Christophe Duhamelle (directeur d’études à l’EHESS), Heinz Duchhardt (président de la fondation Max-Weber), modérée par Pierre Monnet (directeur de l’lnstitut français d’histoire en Allemagne)

Barbara Stollberg-Rilinger, Les vieux habits de l’empereur. Une histoire culturelle des institutions du Saint-Empire à l’époque moderne, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013.

Avant même la fin du Saint-Empire, en 1806, sa constitution semblait être, aux yeux de nombreux contemporains, un reliquat du passé. Les grandes cérémonies rituelles de l’Empire comme les couronnements ou les investitures suscitaient incompréhension et moquerie. Et pourtant elles persistaient et continuaient de tenir une place importante dans les écrits politiques sur l’Empire. Ce sont ces cérémonies, leur survivance et leur évolution auxquelles Barbara Stollberg-Rilinger consacre cette étude dont l’ambition est de reconstituer, par une enquête d’anthropologie politique, le sens et la fonction des grandes "solennités d’Empire" ainsi que les conflits politiques qui se jouaient à travers elles.

Pour comprendre et illustrer ces mutations, Barbara Stollberg-Rilinger privilégie quatre moments clés qui balisent toute l’époque moderne. Objets d’une "description dense" qui en restitue les logiques les plus variées, ces rituels sortent ainsi de la marge un peu méprisée où les reléguait l’historiographie. D’une manière à la fois très vivante et rigoureusement analytique, ils deviennent un observatoire privilégié pour reconstituer la spécificité du Saint-Empire, un corps politique complexe,  irréductible à des catégories comme "l’État" et "la souveraineté", et héritier d’une culture politique de la présence et de la représentation dont les grandes cérémonies sont la meilleure illustration.

Trivium n° 14-2013, Le Saint-Empire à l’époque moderne/Das Alte Reich in der Frühen Neuzeit, publié par les Éditions de la Maison des sciences de l’homme sous la direction de Falk Bretschneider, Guillaume Garner et Pierre Monnet (http://trivium.revues.org).

Tandis que l’historiographie allemande mène depuis trois décennies des recherches intensives sur le Saint-Empire, pour la plupart des historiennes et des historiens français, ce dernier reste un livre scellé de sept sceaux. De manière isolée, il existe toutefois en France un intérêt marqué pour le Saint-Empire, qui représente en raison de l’approche spécifique de ces travaux un complément  important aux recherches allemandes. Ce numéro de Trivium met à disposition du public francophone quelques-uns des textes les plus importants de la recherche allemande sur l’histoire de l’Empire tout en proposant au public germanophone quelques fruits de la recherche française. Il donne ainsi un aperçu jusque-là inédit de l’historiographie récente de l’Empire, aperçu qui n’a pas uniquement un ancrage national, mais qui profite des perspectives croisées de différentes traditions historiographiques.

Textes traduits en français:
Georg Schmidt, Le Saint-Empire moderne. Voie particulière et modèle pour l’Europe ou bien État de la nation allemande ?;
Heinz Schilling, Le Saint-Empire à l’époque moderne: un système partiellement modernisé résultant d’une adaptation incomplète à l’émergence, dans les principautés territoriales allemandes et les pays européens voisins, de l’État de la première modernité;
Wolfgang Behringer, Empereur, diète d’Empire et poste (1490–1615);
Harriet Rudolph, L’investiture impériale comme fête. Une approche comparative des fêtes de couronnement;
Heinz Duchhard, Chevalerie immédiate d’Empire et tribunal de la Chambre impériale

Textes traduits en allemand:
Étienne François, Von Handelsrepubliken zu politischen Hauptstädten: Bemerkungen zur Hierarchie der Städte im frühmodernen Heiligen Römischen Reich;
Jean-François Noël, Das Reichsbewusstsein des einfachen Volkes im Deutschland des 18. Jahrhunderts;
Christophe Duhamelle, Drinnen und draußen. Raum und Identität der Exklave im Alten Reich nach dem Westfälischen Frieden
 


Détails

Localisation : Hôtel Duret-de-Chevry 8 rue du Parc-Royal 75003 Paris
Ajouter à mon agenda

Partager
Table ronde