23 septembre 2013

Les banquets dans les cités grecques

Conférence du Campus Condorcet, cycle "Pourquoi manger ? Alimentation, manières de table et santé" avec Pauline Schmitt Pantel.

Avec Pauline Schmitt Pantel, historienne, professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Pourquoi manger en Grèce ancienne ? Cette question est posée dès les mythes qui expliquent l'origine des hommes : le héros Prométhée en instituant le sacrifice sanglant provoque la séparation entre le monde des dieux et celui des hommes et désormais les hommes se définissent comme des mangeurs de céréales et de viande. Les aliments, la diète et les manières de table sont une préoccupation constante des auteurs grecs depuis Homère jusqu'à Plutarque en passant par le recueil de livres de médecine d'Hippocrate. Ils permettent de définir une manière d'être grec loin de la sauvagerie des bêtes et de l'absence de civilisation des barbares. Ils sont aussi au coeur d'une réflexion éthique sur les bonnes manières du corps et de l'esprit. Les Grecs ont ainsi donné une importance particulière au mode de consommation collectif des nourritures et de la boisson : le repas. Agamemnon, le roi de Mycènes et chef de l'armée des Grecs, offre de grands banquets aux guerriers sous les murs de Troie. A Athènes au Ve siècle avant J.-C. des banquets qui rassemblent tous les citoyens ont lieu au coeur de la cité lors de grandes fêtes religieuses. Plus tard, ce sont les riches citoyens qui invitent au banquet tout ou partie de la population de leur ville. Comment expliquer la place singulière du banquet dans la civilisation grecque ? Par la commensalité se joue l'intégration aux différentes formes de communautés : familiale, sociale et politique. C'est autour d'elle que se construit l'identité civique.

 


Détails

Localisation : Lycée Le Corbusier | Aubervilliers
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence

Voir aussi