16 avril 2013

La domination humanitaire

Séance du séminaire "Anthropologie, psychanalyse et politique, regards sur les terrains"

Par Bernard Hours

Sous cet intitulé, Bernard Hours se propose d’analyser le développement de l’action humanitaire qui débute dans les années 80 avec l’humanitaire médical, puis se poursuit avec l’humanitaire d’Etat, jusqu’à la globalisation morale contemporaine dont l’action humanitaire est une pièce importante dans la tentative de mise en place d’une "gouvernance morale". L’action humanitaire s’insère donc dans une tentative de domination morale occidentale, dernier chapitre d’un impérialisme échu et déchu en politique, que l’interdépendance globale réinterroge.

Bernard Hours anthropologue, chercheur associé à l’UMR développement et sociétés IRD/Paris 1. Il a travaillé au Vanuatu, au Cameroun, au Laos, au Bangladesh, au Vietnam, en Ouzbékistan, actuellement en Chine.

Après l’anthropologie médicale, la globalisation, les ONG, l’humanitaire, sont au centre de ses recherches actuelles.

Références

    L’idéologie humanitaire ou le spectacle de l’altérité perdue, l’Harmattan, 1998
    Domination, dépendances, globalisation, Tracés d’anthropologie politique, l’Harmattan, 2002
    Développement, gouvernance, globalisation, du XXe au XXIe siècle, l’Harmattan, 2012


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Voir aussi