29 mars 2013

Deux ans après, comment vivent-ils à Fukushima ?

Table ronde organisée par le programme Japon de la FMSH.

Participants :

  • Hazuki  Ishida, Professeur d’économie en énergie, Université de Fukushima

"Le problème de l’exposition à de faibles doses d’irradiation - Le point de vue d’un habitant de la préfecture de Fukushima, économiste énergétique-" 

  • Cécile Asanuma-Brice, Chercheur associé à l'Institut français de recherche sur le Japon, Maison Franco-Japonaise, Tokyo

" Faut-il se résigner à la résilience ? -L’assignation à demeure d’une population en péril-"analyse la politique de "résilience" mise en place dans le département de Fukushima, et ses conséquences sanitaires sur la population résidente."

Récemment le terme « résilience » レシリエンス est prôné à tout va, tant par le gouvernement japonais que par les institutions internationales, comme solution au désastre provoqué par l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima Dai ichi. Ce concept utilisé par « les spécialistes de la solution des problèmes » (Hannah Arendt) est-il repris à bon escient ou serait-il galvaudé par un discours plus politique que scientifique,  et ce à  quelles fins ? "

  • Rina Kojima, doctorante, assistante de recherche à l’Institut de Technologie de Tokyo " (mémoire de master 2 Erasmus Mundus 2012 : «Traumatisme causé par la catastrophe du 11 mars au Japon ») 

"Des victimes face à un choix compliqué : partir, rester ou retourner à Fukushima? "
"Observant la situation dans le Tohoku depuis la catastrophe du 11 mars 2011, je m'intéresse aux victimes de Fukushima, dont la situation s'est  encore aggravée récemment.  On peut distinguer 4 catégories de victimes, selon leurs problèmes et leurs réactions :
1. Ceux qui vivent toujours à Fukushima.
2. Ceux qui sont encore à Fukushima, mais souhaitent en partir.
3. Ceux qui sont partis de Fukushima pour s'installer ailleurs.
4. Ceux qui sont partis de Fukushima, mais doivent (ou veulent) y retourner

  • Aya Marumori,  Executive Director of CRMS ( Citizens' Radioactivity Measurement Station) 

« Données sur la santé de la population de Fukushima ».
Citizens' Radioactivity Measurement Station (équivalent de la CRIIRAD en France)(http://fr.crms-jpn.com/cat/org.html, avec version française) Health Consultation Meeting  (http://kenkousoudankai.blog.fc2.com/)

  • Hiroyuki Yoshino (ONG: Fukushima Network for Saving Children from Radiation)

« La vie des enfants de Fukushima, aujourd’hui » 

Discutant : Kolin Kobayashi (journaliste indépendant, francophone)


Détails

Lieu : Le France
Ajouter à mon agenda

Partager
Table ronde

Voir aussi