19 février 2013

Réseaux syndicaux (pan)-africains

Avec Françoise Blum, Centre d'histoire sociale du XXe siècle, paris I & CNRS.

Discutants : Klaas VAN WALRAVEN, Université de Leyde, Pays-Bas, et Patrice YENGO, RIAE/FMSH - Université Marien Ngouabi, Brazzaville. On essaiera dans cette contribution de brosser un tableau général des évolutions du syndicalisme en Afrique francophone, de sa légalisation tardive à l’intégration syndicale dans les partis uniques dans les années 60. Comment se constituent, dans le sillage des syndicats français, les réseaux syndicaux ; comment ils s’autonomisent, se décomposent et recomposent après les indépendances. Les clivages syndicaux, pierre d’achoppement du rêve syndical panafricain, recoupent les clivages politiques des temps de la guerre froide mais sont peut-être encore compliqués par les divisions inhérentes au syndicalisme français d’abord, au syndicalisme international ensuite. On s’intéressera plus spécifiquement aux pratiques de formation syndicale en comparant deux écoles destinées à des syndicalistes africains. L’ISCTI (Institut scientifique de coopération technique internationale), créé en 1960 à Paris, organise l’une d’entre elles. Cet institut, qui remplace de facto la section outre-mer de la CFTC devenue caduque avec les indépendances, a été fondé par des syndicalistes français appartenant à la CFTC/CFDT et des syndicalistes membres de l’Union panafricaine des travailleurs croyants. Il travaille en liaison étroite avec l’Internationale chrétienne (CISC/CMT). Il organise régulièrement des sessions de formation en France ou en Afrique. L’université ouvrière de Guinée est, quant à elle, financée par la communiste Fédération syndicale mondiale, construite par la FDGB est-allemande (Freier Deutscher Gewerkschaftsbund) et dirigée par un cégétiste français. Au prisme de ces deux formations, on voit se dessiner de véritables réseaux syndicaux, réseaux de transferts, d’influence, de financement, d’amitié et d’entraide, qui fonctionnent à diverses échelles, nationales et trans-nationales, et sont les vecteurs de sensibilités, intérêts et croyances différents.

Parmi les publications de Françoise Blum 

« Une formation syndicale dans la Guinée de Sékou Touré : l’université ouvrière africaine, 1960-1965 », à paraître dans la Revue historique, 2013. dir., Des radios de lutte à Internet : militantismes médiatiques et numériques, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, 267 p.  Voir la video de présentation du livre « Sénégal 1968 : révolte étudiante et grève générale », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 2012, n°59-2, pp. 144-177. « Madagascar 1972, l’autre indépendance. Une révolution contre les accords de coopération », Le Mouvement social, n°236, juillet-septembre 2011, pp. 61-87.

Klaas van Walraven

The Yearning for Relief: A History of the Sawaba Movement in Niger [Brill: Leiden & Boston, 2013]) http://www.brill.com/yearning-relief (traduction française en cours sous le titre Le désir de calme: L’histoire du mouvement Sawaba au Niger)  “Decolonization by Referendum: the Anomaly of Niger and the Fall of Sawaba 1958-1959”, Journal of African History, vol. 50, no. 2, 2009, pp. 269-292. Dreams of Power. The Role of the Organization of African Unity in the Politics of Africa 1963-1993. Aldershot: Ashgate, ASC Research Series, vol. 13, 1999.

Patrice Yengo

(avec Abel Kouvouama), « L'idée du socialisme et ses expériences au Sud du Sahara », in : J. Grange et P. Musso dir., Les socialismes, Editions Le Bord de l'Eau, 2012. « Jalons pour une historiographie des élites africaines formées dans le bloc soviétique », in : M. Leclerc-Olive, G. Scarfo Ghellab, et A.-C. Wagner (dir.), Les mondes universitaires face au marché. Circulation des savoirs et pratique des acteurs, Paris, Karthala, 2011. Le Venin dans l’encrier : Les conflits du Congo-Brazzaville au miroir de l’écrit, Paris, éditions PAARI, 2009, 176 p. Préface de Jean Copans.
La guerre civile du Congo-Brazzaville, 1993-2002. ‘Chacun aura sa part’,  Paris, Karthala, 2006, 423 p.


Détails

Lieu : Le France
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire