24 janvier 2013

Les chaîniers français. De l'essor au déclin

Les Entretiens du Comptoir des presses, autour du livre d'Edgard Strigler

Les chaîniers français. De l'essor au déclin d'un secteur industriel méconnu (XIXe et XXe siècles)

L’industrie française de la chaîne démarra en 1823 lorsque la Marine décida de construire un atelier pour produire des chaînes de mouillage aux Forges de la Chaussade à Guérigny dans la Nièvre. Parallèlement, des ateliers petits et grands se créèrent pour fournir la marine marchande. Les fabricants de la chaîne mécanique se multiplièrent à Paris à la fin au 19ème siècle pour satisfaire les besoins nouveaux de l’industrie de la bicyclette. Ils se heurtèrent à la concurrence de Peugeot qui lança sa propre fabrication de chaînes, mais aussi aux Anglais et aux Suisses. Les chaîniers subirent les aléas de l’économie et, si nombre d’entre eux périrent au cours des crises des années 1920 et 1930, en revanche d’autres profitèrent des opportunités créées par les besoins militaires. Le développement de l’automobile et de la mécanisation de l’industrie a entraîné la rapide croissance des fabricants de chaîne mécanique pendant les Trente Glorieuses.  

Les chaîners français. De l'essor au déclin d'un secteur industriel méconnu (XIXe et XXe siècles), collection Sciences humaines et technologie,  édité par Pôle éditorial de l'UTBM, janvier 2013, ISBN-13 9782914279659.


Détails

Lieu : Le Comptoir des Presses
Ajouter à mon agenda

Partager