29 novembre 2012

La fabrique du Soviétique dans les arts et la culture : Construire / déconstruire « l’homme nouveau » en URSS (Partie 2 : après Staline)

Comment, en Union soviétique, les arts et la culture ont contribué à construire, mais aussi à déconstruire, cet « homme nouveau » que le pouvoir souhaitait explicitement créer.

Programme de coopération scientifique, soutenu par la FMSH et la RGNF.

Le groupe de recherche « La Fabrique du Soviétique » analyse et cherche à comprendre comment, en Union soviétique, les arts et la culture ont contribué à construire, mais aussi à déconstruire, cet « homme nouveau » que le pouvoir souhaitait explicitement créer, et comment ils l’ont représenté. Quels étaient les liens entre, d’une part, le projet politique de soviétisation et, d’autre part, les arts et la culture ? Comment et pourquoi ceux-ci ont-ils été chargés de « rééduquer » les artistes, les intellectuels et la société en général ? Quelles conséquences cette « fabrique du soviétique » a-t-elle eues et a-t-elle parfois encore ? Ce programme de trois ans a commencé par une journée d’études organisée le 2 avril 2011. Il s’est poursuivi par un colloque qui s’est tenu à Paris les 16 et 17 décembre 2011 et dont les actes sont en cours de publication dans La Revue Russe.

Le colloque présent a été organisé et coordonné par Cécile Vaissié (Rennes 2) et Marie-Christine Autant-Mathieu (CNRS/ARIAS). Programme de coopération scientifique, soutenu par la Fondation de la Maison des sciences de l’homme (FMSH) et la RGNF (Fondation russe pour les sciences humaines), associé à l’Université Rennes 2 et ARIAS (CNRS-Paris 3-ENS) et à l’Institut russe d’histoire des arts de Saint-Pétersbourg (RIII)

Programme

Jeudi 29 novembre 2012

9h15     Accueil / Café

9h40    Ouverture du colloque

10h    Séance 1 : Après les répressions staliniennes, reconstructions et substitutions

Présidence : Armelle Groppo

10h    Michel Niqueux (Université de Caen Basse-Normandie) : L’antiprométhéisme poststalinien. Fr.

10h20    Yves Hamant (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense) : La construction de rites civils, destinés à concurrencer les rites religieux. Fr.

10h40    Boris Czerny (Université de Caen Basse-Normandie) : Auto-construction et re-construction. Le cas de l’identité juive-russe et de Sima-Simon-Shimon Markish (1931-2003). Fr.

11h00    Débat

11h20    Séance 2 : Nouvelles générations, nouvelles techniques : vers les changements

Présidence : Kristian Feigelson

11h20    Sergei Zhuk (Ball State University, Indiana, USA) : Une construction du « jeune » Soviétique après Staline. Journaux intimes dans l’Ukraine soviétique, étapes de vie et définitions de la « jeunesse » dans l’Ukraine soviétique (1970-1991). Ang.

11h40    Vlad Strukov (University of Leeds, UK) : Le Moi électronique. Le rôle des ordinateurs personnels dans la construction de la i-génération soviétique. Ang.

12h    Débat

PAUSE DÉJEUNER

14h30    Séance 3 : La littérature entre contraintes, adaptations, ruses et reconstruction

Présidence : Cécile Vaissié

14h30    Ian Levtchenko (École Supérieure d’économie, Moscou) : La réécriture comme procédé d'écriture. Le cas de Iouri Guerman. Ru.

14h50    Armelle Groppo (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense) : Les romans de Vsevolod Kotchetov. Fr.

15h10    Irina Stoliarova (Université pédagogique Herzen, Saint-Pétersbourg) : La communauté des gens non-sérieux. Vassili Axionov, déconstructeur de « l’homme nouveau » (années 60). Ru.

15 h 30    Débat sur les trois interventions précédentes

15h50    Pause-café

16h20    Tetiana Pastushenko (Institut d’histoire ukrainienne, Kiev) : Le prisonnier de guerre soviétique : du « paria » au « héros inconnu ». Ru.

16h40    Anna Akimova-Louyest (CRPM Nanterre) : De l’interdit dans l’autorisé : la littérature soviétique des années 70 face aux sujets tabous. Fr.

17h00     Débat

17h20    Séance 4 : Chansons des bardes et hymnes officiels

Présidence : Bella Ostromooukhova

17h20    Natalia Ogarkova (Institut russe d’histoire des arts, Saint-Pétersbourg) : La « chanson d’auteur » à l’époque soviétique et la question du « nouveau héros ». Ru.

17h40    Didier Francfort (Université Lorraine Nancy, Institut d’Histoire Culturelle Européenne Bronisław Geremek) : Mobilisation enfantine et réappropriations contradictoires. Réflexions autour d'un hymne « Пусть всегда будет солнце ! ». Fr.

Vendredi 30 novembre 2012

8h45    Accueil / Café

9h15    Séance 5 : Un nouveau modèle féminin ? La féminité en question

Présidence : Michel Niqueux

9h15    Ioulia Bolchakova (GITIS, Université russe des arts théâtraux, Moscou) : Mythes et réalités de la fabrique soviétique du ballet. Galina Oulanova sur la scène soviétique. Ru.

9h45    Lucie Kempf (Université Lorraine Nancy) : Les « poupées russes ». Comment fabriquer des championnes de gymnastique. Fr.

10h15 :     Débat

10h40    Pause-café

11h00    Séance 6 : Le cinéma, formation et évolutions

Présidence : Lucie Kempf

11h00    Valéry Kossov (Université Stendhal, Grenoble) : Le modèle de femme soviétique dans le cinéma de l’époque de stagnation. Fr.

11h20    Kristian Feigelson (Université Sorbonne Nouvelle Paris III) : Le VGIK, une grande école de cinéma. Fr.

11h40    Iakov Ioskévitch (Institut russe d’histoire des arts, Saint-Pétersbourg) : L’évolution en URSS du système de consommation des films, avant la perestroïka. Ru.

12h00    Débat

PAUSE DÉJEUNER

14h30    Séance 7 : Théâtre, théories et pratiques Présidence : Valéry Kossov

14h30    Bella Ostromooukhova (Université de Bourgogne Dijon) : Le théâtre amateur des étudiants de l’époque poststalinienne. Le « soviétique » remis au goût du jour. Fr.

14h50    Marie-Christine Autant-Mathieu (CNRS, Arias) : Brèches et colmatages dans la théorie du réalisme socialiste au théâtre (1953-1988). Fr.

15h10    Tatiana Kliavina (Institut russe d’histoire des arts, Saint-Pétersbourg) : Le théâtre soviétique des années 70-80, en tant qu’institution socioculturelle, et les particularités de l’identité professionnelle. Remarques sociologiques. Ru.

15h30    Débat

15h50    Pause

16h20    Séance 8 : Face à l’interdit
Présidence : Yves Hamant

16h20    Tamara Galeeva (Université de l’Oural, Ekatérinbourg, Russie) : Les pratiques artistiques alternatives en province à la fin de la période soviétique. Le cas de l’Oural

16h40    Guennadi Kouzovkine (Memorial, Moscou) : La Chronique des événements en cours, une source pour l’histoire du samizdat. Ru.

17h00    Cécile Vaissié (Université Rennes II) : Le KGB, un acteur dans la culture poststalinienne. Fr.

17h20    Débat

17h30    Conclusion du colloque – Débat sur les apports et les pistes


Détails

Localisation : Université de Rennes Amphithéâtre L3 (Bâtiment L)
Ajouter à mon agenda

Partager
Colloque