30 novembre 2012

«Dire le non-dit »: Dilemmes méthodologiques et éthiques liés aux recherches dans les sociétés post-esclavagistes en Afrique de l’ouest

Table ronde organisée par le CEAF

Souvent les références à l’esclavage posent au chercheur des défis autant éthiques que méthodologiques. Jusqu’où prendre au sérieux les références contemporaines à l’esclavage de nos interlocuteurs: que faire par exemple de l’évocation de l’esclavage lors des relations à plaisanteries ou comme objet de rumeurs? Faut-il analyser ces dires comme des armes de disqualification, comme des continuités des relations de pouvoir d’antan ou plutôt comme une forme de hiérarchie sociale parmi d’autres (âge, genre, et cetera)? Les enjeux sont multiples et cette table ronde propose d’ouvrir la discussion sur les silences subtils, les dilemmes multiples, les paradoxes surprenants et les émotions abruptes que l’on rencontre en tant que chercheur lorsqu'on veut aborder ces questions.

Programme

9h15-9h30: Bienvenue & introduction Introduction par Lotte Pelckmans. 
9h30-10h30: Session 1 : « Questions éthiques : interroger les silences et non-dits ? » Discutant: Kadya Tall (IRD /CEAF, Paris)

  • Jean Schmitz (Centre D’Etudes Africaines, Paris): « Le texte caché de la démocratie dans la vallée du Sénégal : lutte contre le déni d’Islam et ‘guerre de castes’ »
  • Christine Hardung (Université de Siegen, Allemagne): « Dynamiques des silences autour de l’esclavage et de ses héritages (Mauritanie) »
  • Joel Noret (Université Libre Bruxelles, Belgique): « Les mémoires de l’esclavage domestique à Abomey (Benin): entre silences et réhabilitation religieuse des origines»

Pause café 11h-12h30 : Session 2 : « L’inscription spatiale de la domination»Discutant: Mahamet Timera (Paris 7)

  • Aïssatou Mbodj-Pouye (Centre d’études des mondes Africains, Paris): « Les degrés du secret. Dire et nommer l’héritage de l’esclavage dans un village malien »
  • Florence Boyer (Université Paris I/ IRD, Paris): « Montrer ou cacher la domination: ambivalences spatiales »

Déjeuner libre 14h30 -15h15: Session 3 : « Questions méthodologiques : La place du chercheur (Madagascar) » Discutant: a confirmer

  • Dominique Somda (Fernand Braudel, MSH, Paris): “Enquêter en secret. Sur la mémoire de l'esclavage au sud de Madagascar.” 

  • Denis Regnier (Institut Jean Nicod (ENS), Paris):« Distinguer les gens ‘sales’ des gens ‘propres’ : Problèmes méthodologiques et éthiques d’une recherche sur les descendants d’esclaves a Madagascar »

Pause café 15h30-16h30 : Session 4 : « Questions méthodologiques : La place du chercheur »Discutant: a confirmer

  • Benjamin Acloque (LAS/ EHESS, Paris): « Denier le réel : enjeux politiques autour de la question de l’esclavage en Mauritanie »
  • Abderamane N’gaide (FLSH/UCAD, Dakar, Senegal):« Toroodo travaillant sur l’esclavage: multiples leçons d’une expérience. Trois temps, deux terrains (Kolda, Fuuta). »

16h30-17h00: clôture


Détails

Lieu : Le France
Ajouter à mon agenda

Partager
Table ronde