20 septembre 2012

Les funérailles princières en Europe, xvie-xviiie siècle Volume 1 : Le grand théâtre de la mort

Les Éditions de la Maison des sciences de l’homme et le Centre de recherche du Château de Versailles organisait une table ronde à l'occasion de la sortie du premier volume de la trilogie dédiée aux funérailles princières en Europe.

Vous pouvez retrouvez l'intégralité de cette dernière en vidéo ci-dessous grâce aux Archives audiovisuelles de la recherche (AAR)

En présence de

  • Monique Chatenet, Conservateur en chef du Patrimoine, professeur d’histoire de l’art à l’université Paris IV-Sorbonne et à l’École du Louvre Pierre
  • Antoine Fabre, Directeur d’études à l’EHESS, directeur du Centre d’anthropologie religieuse européenne (CARE)
  • Naïma Ghermani, Maître de conférences en histoire moderne à l’université de Grenoble II-Pierre Mendès-France
  • Mark Hengerer, Maître de conférences en histoire à l’université de Constance (Allemagne), directeur de l’ouvrage
  • Jean-Marie Le Gall, Professeur d’histoire moderne, directeur du master métier de l’enseignement, université Paris I-Panthéon-Sorbonne
  • Gérard Sabatier, Professeur émérite d’histoire moderne à l’université Grenoble II-Pierre Mendès-France, directeur de l’ouvrage
  • Lucien Scubla, Anthropologue, chercheur au Centre de recherche en épistémologie appliquée, CNRS (UMR 7656) - École polytechnique

L'ouvrage

Les funérailles princières en Europe, XVIe-XVIIIe siècle, Volume I : Le grand théâtre de la mortÉdité par Juliusz A. Chrościcki, Mark Hengerer, Gérard Sabatier, collection Aulica, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, mai 2012, ISBN-13 978-2-7351-1426-9

Depuis une trentaine d'années, les historiens ont exploré la problématique de la « genèse de l’État moderne » en Europe entre le XVIe et le XVIIIe siècle, et son corollaire, la place centrale tenue par les cours princières dans le processus.

L’objectif de ce livre est de s’interroger sur la part qu’ont pu y prendre les stratégies funéraires des familles souveraines. Ce livre propose une approche différente des travaux consacrés jusqu’à présent aux rituels funéraires princiers où l’histoire de l’art y est prépondérante. Les funérailles princières sont étudiées en terme de stratégies de la part des monarchies, comme rituel interne de transmission du pouvoir, mais aussi dans le cadre de leurs relations entre dynasties, et de leurs rapports tant avec leurs opinions publiques propres qu’avec une opinion européenne en formation.

Premier des trois volumes consacrés aux funérailles princières, l’ouvrage s’intéresse au déroulement des cérémonies en relation avec les institutions propres, la conjoncture, les traditions particulières, les rapports de force internes, l’insertion dans le jeu politique européen. 

 


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager
Table ronde