13 avril 2011

Le Surgissement créateur : jeu, hasard ou inconscient

Tous les artistes doivent jouer avec les formes et les matériaux choisis pour obtenir un effet de vie. Mais le thème du jeu n'explique pas à lui seul le processus de la création, comme le suggère le titre de cette rencontre : "Le surgissement créateur : jeu, hasard ou inconscient ?", organisée en partenariat entre le Réseau Asie-Imasie (CNRS/FMSH) et l'université de Paris-Sorbonne (Observatoire musical français) le mercredi 13 avril prochain à Paris. La création artistique est l’un des phénomènes les plus complexes et les plus mystérieux de l’activité humaine,  notamment parce que c’est toute la richesse des cultures qu’elle met en œuvre, en regard et en correspondances.

Une première rencontre scientifique avait ouvert aux arts le champ d’études de l’approche de la qualité d’une œuvre par l’« effet de vie », invariant mis en évidence par Marc-Mathieu Münch pour le domaine littéraire (L’effet de vie ou le singulier de l’art littéraire, Honoré Champion, 2004), en commençant par la musique (Musique et effet de vie, L’Harmattan, 2009).

Une deuxième rencontre a ensuite abordé le corollaire le plus important de l’effet de vie, la « cohérence », en élargissant davantage du texte à la musique et de la littérature aux arts (Arts, Langue et cohérence, L’Harmattan, 2010).

La troisième rencontre, Le Surgissement créateur : jeu, hasard ou inconscient, organisée par le Réseau Asie-Imasie (CNRS / FMSH) et l’observatoire musical français (OMF) de l’université de la Sorbonne, aura lieu le 13 avril 2011. Elle concerne le corollaire du « jeu » dans le domaine de la création. Il y a « jeu » lorsqu’un créateur, choisissant les matériaux qu’il aime – par exemple les mots ou les sons – les place les uns par rapport aux autres de façon à faire naître un effet de vie dans la psyché du récepteur.

Le programme est donné ci-joint : les communications portent sur les différents arts, s’appuient sur des faits, des créateurs, des procédés précis et s’inscrivent dans la perspective d’une esthétique comparée interdisciplinaire et interculturelle. Les résumés des communications seront mis en ligne dix jours avant la rencontre sur les sites du Réseau Asie et de Paris-Sorbonne (OMF).


Détails

Lieu : Le France
Ajouter à mon agenda

Partager

Voir aussi