04 octobre 2010

Tribus et armée américaine en Irak

En collaboration avec la Fondation MSH et la chaire "Management multiculturel et performances de l'entreprise" (Renault-École polytechnique-HEC), l'Ecole de Paris du management invite Hosham Dawod (ingénieur de recherches au CNRS & directeur scientifique du programme Proche et Moyen-Orient à la FMSH), à intervenir dans le cadre du séminaire "Managements et cultures d'entreprises".

Confrontée très tôt à la dure réalité du terrain, l’armée américaine a petit à petit remis en cause ses représentations de la culture et de la société irakienne. Les militaires se sont progressivement rendus compte de l’importance des réseaux tribaux. À l’origine, l’étude des tribus en Orient relevait d’un champ mêlant romantisme et immobilisme : souvenons-nous de Lawrence d’Arabie. Mais aujourd’hui, la tribu revient en force dans plusieurs sociétés en profonde fracture, au point d'intéresser à nouveau les États, les multinationales implantées dans ces régions et les forces armées étrangères. Comment analyser l’intérêt que porte l’armée américaine à la question tribale en Irak, en Afghanistan, au Yémen et ailleurs ? En Irak, les tribus sont stimulées par le contexte intérieur mais aussi par un rapport complexe avec l’armée américaine, qui a recruté un groupe de chercheurs et d’anthropologues pour établir des contacts et des échanges avec celles-ci. Finalement, quel est le poids réel des tribus dans la vie politique irakienne ? Quels enseignements en tirer pour les entreprises qui cherchent à s’implanter au Moyen-Orient ou ailleurs dans le monde ?

Le compte rendu de la séance sera disponible sur demande (pour les non-abonnés à l'École de Paris, joindre un chèque de 9 € TTC).


Détails

Lieu : La Maison Suger
Ajouter à mon agenda

Partager