26 mai 2010

Politiques de l’amour au sein du XIXe siècle argentin : du moment préromantique au moment positiviste. Le concept de siècle et l’émergence de nouvelles formes de subjectivité

A l'occasion de son séjour en France dans le cadre du programme directeur d'études associé à la FMSH (DEA), Marisa Muñoz (Universidad Nacional de Cuyo), propose cette première séance du séminaire

"Généalogies de l'amour en Argentine".

Les narrations littéraires et la correspondance amoureuse peuvent abriter des politiques de l’amour qui sont souvent percées ou mises en évidence par les lecteurs et lectrices. Dans ce sens, les lectures et relectures de la Correspondance d’Eloïse et Abélard ou la Nouvelle Eloïse de Jean-Jacques Rousseau en Argentine renvoient à des instances qui dépassent le plan littéraire et contribuent au processus de remise en ordre des savoirs et des pratiques à des moments significatifs embrassant le préromantisme jusqu’au positivisme. L’analyse des œuvres et de leurs lectures permettra de nous approcher du lien qui s’établit entre la sphère privée et la sphère publique au XIXe siècle.

De la même manière, dans la distinction qu’assument les études sur l’amour au début du XXe siècle en Argentine s’est opéré, en grande partie, le fort climat d’idées positivistes et scientifiques. L’organisation des études universitaires, la professionnalisation naissante des intellectuels et les profils spécifiques qu’acquièrent peu à peu les sciences humaines et sociales, sont quelques points qui caractérisent cette étape. Le changement de siècle se présente avec d’importantes remises en ordre dans toutes les sphères de la connaissance et en lien avec les pratiques de la philosophie et des différentes sciences qui se configurent vers cette époque. Les concepts de "raison", de "sujet", de "conscience" sont soumis à révision, tout comme également sont examinées les portées que possèdent le monde des sentiments, la vie émotive, les passions et l’amour dans la nature humaine. L’étude de l’affectivité, dans ce sens, prend de l’importance en directe articulation avec les études psychopathologiques, tout comme la corporéité acquière à nouveau visibilité dans le cadre des thèses physiologistes de l’époque. Dans ce cadre décrit, seront abordées quelques unes des théories les plus significatives sur l’amour chez les intellectuels argentins et français.

Enfin, nous nous occuperons d’expliciter les portées de l’expérience amoureuse chez le penseur argentin Macedonio Fernández, au travers de ce que nous avons nommé le "moment de l’amour", qui constitue un axe central de sa réflexion philosophique. 


Détails

Localisation : université Paris 8 | Département de philosophie
Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire