12 décembre 2009

Katô Shûichi ou Penser la diversité culturelle

Qu’y a-t-il de commun entre la culture japonaise, produit de caractéristiques indigènes et exogènes, que Katô Shûichi a mis en évidence, et les valeurs sociales du monde actuel ?

Cette conférence a pour objectif de faire connaître à un large public la pensée de Katô Shûichi un an après sa mort et à l’occasion de la parution en français de son dernier ouvrage (Le Temps et l’Espace dans la culture japonaise, traduit par Christophe Sabouret, CNRS Editions). Cet événement est organisé par la Maison de la culture du Japon et le Réseau Asie-Imasie (FMSH-CNRS).

Comment Katô Shûichi, auteur du célèbre article paru en 1955 dans la revue Shisô (La Pensée) et intitulé "L’Hybridité de la culture japonaise", voyait-il le monde de la "post-globalisation" ? Qu’y a-t-il de commun entre la culture japonaise, produit de caractéristiques indigènes et exogènes, qu’il a mis en évidence, et les valeurs sociales du monde actuel ?

Réunissant philosophes, géographes, anthropologues, sociologues, historiens, la première partie est consacrée aux thèses de Katô Shûichi sur la culture japonaise, et la seconde partie portera sur le comparatisme et implications aussi bien théoriques que pratiques de sa pensée.

Les participants du côté japonais sont Ishida Hidetaka (professeur à l’université de Tôkyô), Watanabe Moriaki (professeur honoraire à l’université de Tôkyô), Sakurai Hitoshi (réalisateur et homme de médias). Il y a également le professeur américain Emiko Ohnuki-Tierney (anthropologue, professeur à l’université de Wisconsin). Tous ces spécialistes du Japon sont également de grands connaisseurs de la France et de la langue française ; cependant afin de permettre un échange riche, de haut niveau à la hauteur du vaste savoir de Katô Shûichi, il est prévu une traduction simultanée.

Les personnalités françaises invitées sont Augustin Berque (géographe, directeur d’études à l’EHESS), Julie Brock (professeur de littérature comparée à l’Institut de technologie de Kyôto), Cécile Sakai, (professeur des universités en langue et littérature japonaises à l’Université Diderot Paris 7), Pierre Caye (directeur de recherche au CNRS, directeur scientifique adjoint de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS), Maurice Godelier (anthropologue, directeur d’études à l’EHESS), Edgar Morin (sociologue, directeur de recherche honoraire au CNRS et fondateur de l’école de la pensée complexe).

Trois films documentaires avec sous-titres sont également programmés : un extrait d’un film de Sakurai Hitoshi, qui a accompagné plusieurs années Katô Shûichi dans ses déplacements et ses conférences, deux films de Seto Momoko, réalisatrice au Réseau Asie-Imasie, qui a filmé des proches et amis de Katô Shûichi à Kyôto et Tôkyô.


Détails

Localisation : Maison de la culture du Japon à Paris | 101 bis quai Branly | 75015 Paris
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence

Voir aussi