11 mars 2010

La biopolitique et ses ennemis. critiques du nouveau pouvoir sur la vie au XVIIIe siècle

Le Centre franco-norvégien / FMSH invite Grégoire Chamayou (philosophe, Université Paris 10) pour cette cinquième séance 2009-2010 du séminaire "Littératures, médecine, sciences humaines" sur les résistances.

Il revient à Michel Foucault, comme le rappelle judicieusement Françoise Proust (De la résistance, Ed. du Cerf, 1997), d’avoir mis en évidence les rapports indissociables entre les relations de pouvoir et les multiples points ou foyers de résistances. Ceux-ci sont "présents partout dans le réseau du pouvoir" (Foucault, 1976) ;  ils en représentent l’autre terme, leurs "irréductibles vis-à-vis", écrit Foucault. 
Dans le cadre de ce séminaire "Littérature, médecine, sciences humaines", nous insisterons plus particulièrement sur certaines formes de  résistances, par exemple : résistance politique, résistance à et dans la psychanalyse, à la perte de mémoire, à la fatigue au travail, à la médicalisation et la pathologisation du monde, etc. 

Séminaire coorganisé par

Gérard Danou, équipe Littérature au présent / université Paris 7
Knut Stene-Johansen, université d’Oslo
Brigitte Galtier, université de Cergy-Pontoise


Partager
Séminaire

Voir aussi