25 novembre 2009

1989 : année écologique en URSS

Ce colloque organisé par le Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre européen (CERCEC / CNRS-EHESS) vise à présenter d'une manière résolument pluridisciplinaire les métamorphoses des principaux acteurs et discuterons leurs références, leurs pratiques et leurs trajectoires.

20 ans après, alors que l’attention se focalise sur la rupture que l’année 1989 constitue pour les pays de l’Europe centrale, notre intérêt se porte en contrepoint sur l’Union soviétique de la perestroïka et de laglasnost’. L’année 1989 y est marquée par des protestations écologiques qui dénoncent aussi bien le fonctionnement du système au centre que ses effets à la périphérie de l’empire.
Notre perspective vise à impulser des recherches sur ce champ encore très peu développé en France du communisme tardif en URSS. Loin des théories explicatives globales (État/société civile, démocratisation, transition, etc.), nous cherchons à mesurer et caractériser les évolutions, leurs ambiguités et leurs limites, et privilégions l’approche par les questions environnementales qui rendent compte du retrait de la peur, des ouvertures, de la dilatation d’un espace public, à la fois octroyé et conquis.
Notre initiative est résolument pluridisciplinaire, rassemblant dans ce premier temps, historiens, politistes, sociologues et géographes. Nous présentons en deux séances les métamorphoses des principaux acteurs et discuterons leurs références, leurs pratiques et leurs trajectoires.


Partager
Colloque