Economics is not what you think: A defense of the economic approach to taxation

Working paper de Marc Fleurbaey

Dans The Myth of Ownership - Taxes and Justice, Liam Murphy et Thomas Nagel (2002) critique une supposée approche économique postulant que la fiscalité devrait porter atteinte de façon minimale aux droits de propriété et devrait chercher à préserver la répartition de la richesse et du revenu engendrée par le marché. Au lieu de cela, ils proposent une approche qui met l'accent sur les conséquences de toute forme d'intervention publique pour la distribution du bien-être, sans attribuer de valeur éthique particulière aux résultats du marché. En fait, une telle approche a depuis longtemps été dévelopée par Mirrlees (1971), dont l'approche a dominé l'économie et de fiscalité au cours des quarante dernières années. Mais, plus récemment, l'approche équitable de la fiscalité va au-delà d'un conséquentialisme étroit du bien-être et attribue une certaine valeur à la répartition marchande des ressources, en ligne avec les théories de la justice proposées par Rawls et Dworkin.

The author

Marc Fleurbaey is Robert E. Kuenne Professor at the University of Princeton (USA) and holds the Chaire “Welfare Economics and Social Justice” at the Collège d’études mondiales (Fondation Maison des sciences de l’homme, Paris). His research in economics and philosophy has been devoted to normative economics, distributive justice, and the evaluation of public policy. The main areas of application are the measurement of social welfare, climate policies, health prioritizing, and optimal taxation. He has been professor of economics and CNRS researcher in France.

Reference

Marc Fleurbaey. Economics is not what you think: A defense of the economic approach to taxation. FMSH-WP-2012-10. 2012.

Share
Publication